Les reborns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne Les reborns

Message  AlainX le Ven 6 Fév - 20:54


Les reborns


Il y avait un goût amer en nous, ce truc âpre et désagréable que l'on ressent dans la gorge, quand on a bu du quinquina ou de la gentiane. Zaliante penchait pour le quinquina, moi plutôt pour la gentiane.

Je ressentais que Verdiale, qui traînait son fils par la main, approchait du désespoir. Quand à Oulor, mon compagnon de toujours et de tous nos périples, son visage était envahi de tristesse, Lui qui, d'habitude, rayonnait d’espoir. Moi-même, je n'en menais pas large. Avoir tellement enduré pour en arriver là. N'avais-je pas commis la folie de les embarquer avec moi ? Je m'étais sans doute montré trop optimiste, laissant entendre que là-bas nous serions enfin en repos, accueillis et même choyés. Notre différence fondamentale avec tous les autres serait une source d'intérêt dont nous pouvions tirer bénéfice, grâce à tout ce que nous étions à même de leur apporter. Tous les trésors incommensurables qui dormaient au fond de nos cerveaux. C'était pour eux. Encore fallait-il parvenir à destination.

Le sable s’étendait jusqu'à l'horizon. Et sans doute au-delà. Faudrait-il encore marcher des jours et des jours ? Il y a déjà longtemps que nous vivions sur nos énergies de réserve qui allaient finir par s'épuiser. Verdiale tomba à genoux, serra son fils contre elle puis glissa lentement sur le sable, son buste faisant une sorte de S ondulant en s'écroulant. Je ne pus m'empêcher de penser à son corps nu et à nos étreintes lascives du temps d'avant.
Zaliante portant la main à son front pour se protéger de la réverbération sur le sable, fit entendre un grand soupir. Je devinais sa pensée désespérée et, qu'elle aussi, était prête à tout abandonner.
Oulor se porta à ma hauteur avec l'œil interrogatif de celui qui espère voir le chef proposer une alternative crédible à l’errance dans laquelle nous étions.

J'ai dit :
— Reprenons notre marche, De toute façon il n'y a aucun retour en arrière possible.

Oulor s’est tourné vers les autres. D'un geste impératif de la main, et par la seule force de son regard puissant, il fit redémarrer le groupe. Je ne sais pourquoi, cela me redonna tout à coup confiance en moi. Il n'y avait aucune raison de douter de la promesse qui nous avez été faite.
Le Sage Varreschnov ne pouvait se tromper. Sa lignée tutélaire avait tout étudié depuis tant et tant de siècles.
— Tu traverseras des épreuves nombreuses m'avait-il dit. Le doute te saisira. Si tu te laisses prendre par lui il vous conduira à la perte définitive.

Nous marchâmes encore des jours et des heures. La mer avait disparu depuis longtemps. Le sable succédait aux dunes. Nous n'avions plus ni faim ni soif. Les transplantations intérieures que nous avions subi fonctionnaient admirablement. La redistribution énergétique pat transmutation migratoire remplissait pleinement son rôle.
Je me mettais cependant à regretter « Le temps d'avant». L’épreuve présente me faisait oublier l'horrible dans lequel nous avions été plongés si longtemps. Je sentais bien que Zaliante, qui marchait le plus souvent mes côtés, nourrissait de mêmes pensées. Je me demandais s'il fallait y voir une complicité bienfaisante, ou un risque majeur d’abandon de la mission qui m'a été confiée.

Rien n'est simple et tout paraît facilement hostile lorsqu'on se retrouve dans un monde dont on ignore tout, même si le Sage nous avait enseigné le mieux possible de ce qu'il en était. C'était plus facile la théorie. Confrontés désormais à la réalité il fallait bien avouer qu'on finissait par ne pas en mener large.

C'est alors que l'inattendu se produisit. Tout là-bas au loin, des silhouettes apparurent dans la vibration de la chaleur. Cela ne pouvait pas être un mirage. On s’est tous regardés. La certitude de la rencontre tant attendue apparut sur chaque visage.
Les silhouettes s'approchaient, se faisaient plus précises. Bientôt, plus aucun doute possible.
C'était eux.
Je levais une main en signe de paix.

Mais étions nous encore des humains ? Chacun de nous se persuadait que oui. C'était mieux ainsi.
Ceci fut probablement notre dernière et ultime pensée.

J'ai eu juste le temps d'apercevoir un grand éclair blanc.

.
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  tobermory le Sam 7 Fév - 10:09

Un texte sur le registre de la SF ou de la Fantasy, de la fable et qui transpose de façon saisissante le rejet de l’autre qu’on déplore souvent aujourd’hui. Ici, des créatures « différentes » (même si on ne sait pas en quoi), qui pourraient apporter beaucoup aux autres et qui seront anéanties.
C’est aussi l’originalité de ce texte par rapport aux autres : ceux-ci évoquent surtout la souffrance des exilés alors qu’ici il s’agit aussi de la chance perdue en refusant d’accueillir l’autre. Ce texte est une belle métaphore des attitudes vis-à-vis de l’immigration.

Les noms sont bien trouvés, étranges sans être extravagants.
Utilisation de l’incipit originale mais très artificielle à mes yeux.

Style sans faille, majestueux, un peu trop parfois à mon goût.

Le titre, comme un certain nombre de points m’ont échappé. J’ai suppose qu’il y a une référence à une série télé ou bd que je ne connais pas
avatar
tobermory
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : Changeante

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  AlainX le Sam 7 Fév - 12:27

Merci, Tobermory, pour ce commentaire argumenté.
C'est bien cela que je voulais souligner l'énorme perte d'enrichissement par rejet de l'autre.
J'ai justement voulu mettre en scène des étrangers… très étranges… c'est assez SF en effet pour souligner cette aspect. Mais est ce vraiment de la science-fiction ?

Style trop majestueux ? Je ne vois pas bien ce qui te fait dire ça. Si tu m'expliques, ça m'intéresse. Sinon c'est pas bien grave!…

Concernant le titre :
reborn = évoque la" poupée reborn" don il faut qu'elle ressemble plus possible un vrai bébé
Ce qu'elle n'est pas évidemment…
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  Kz le Sam 7 Fév - 19:13

Les noms choisis pour les personnages donnent déjà le ton SF qui se confirme après coup.
Un texte travaillé qui montre que le lecteur est respecté, ce que j'apprécie toujours. Un peu de flottement pour comprendre s'il s'agit de réfugiés ou d'extra-terrestres. Jusqu'à ce qu'on arrive à la "redistribution énergétique". La fin me laisse un peu sur ma faim. Sans doute une histoire qui mériterait d'être développée parce que construite intérieurement. Un conflit entre le format du texte dans cet atelier et le potentiel de l'histoire. C'est dommage. Du coup un sentiment de "digest" qui dessert le texte. J'aimerais lire une version longue où l'on voit d'où l'on part et où l'on arrive. clap clap
avatar
Kz
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  Sherkane le Sam 7 Fév - 22:27

Une façon originale de traiter la consigne.
Pas bien saisi ce qu'était "le temps d'avant" que ces exraterrestres regrettent
avatar
Sherkane
Modératrice écriture libre

Féminin Humeur : ....

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  Admin le Sam 7 Fév - 23:30

Je rejoins les commentaires précédents , tu as été original sur cette consigne.
Dis moi si tu je me trompe mais il me semble que tu avais écrit un texte il y a quelques années sur le thème du fantastique , je me demande si c'était pas en plusieurs chapitres . Sur une consigne ici ou sur un marathon? Rafraîchis moi la mémoire si tu t'en souviens flower

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  AlainX le Dim 8 Fév - 18:36

Admin a écrit:Je rejoins les commentaires précédents , tu as été original sur cette consigne.
Dis moi si tu je me trompe mais il me semble que tu avais écrit un texte il y a quelques années sur le thème du fantastique , je me demande si c'était pas en plusieurs chapitres . Sur une consigne ici ou sur un marathon? Rafraîchis moi la mémoire si tu t'en souviens flower

Oui c'est vrai… c'était sûr Obsolettres, cela s'appelait« l'exclu du village». Au départ c'était un peu comme ici, un petit texte où manquait autant un début qu'une fin. (mais c'est un peu la loi du genre pour des textes courts)
Et puis deux ou trois avaient réclamé une suite… alors en effet j'avais fait cela en plusieurs chapitres…
Mais ce n'était pas dans le genre fantastique. En revanche ça évoquait l'exclusion d'un type venu d'on ne sait où, et qui faisait naître toute sortes de ragots au bistrot du village, avant qu'on ne découvre qu'il était un écrivain qui avait loué cette maison pour écrire quelque chose qui tenait du mythe du« juif errant», mais n'était ce pas lui au final ? Revenu du fond des abîmes?

Bravo… tu as vraiment une excellente mémoire…
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  AlainX le Dim 8 Fév - 18:39

SHERKANE a écrit:Une façon originale de traiter la consigne.
Pas bien saisi ce qu'était "le temps d'avant" que ces exraterrestres regrettent

En fait, le modeste auteur que je suis ne le sait pas lui-même…
Mais ne regrettons nous pas toujours « Le temps d'avant ». Ce paradis des origines où l'on aimerait retourner…
Sans doute faudrait-il que l'auteur laisse aller son imaginaire pour préciser tout ça…
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  July_C le Dim 8 Fév - 18:42

J'ai été agréablement surprise. Je ne lis jamais de style SF et du coup, c'est vrai qu'au départ, avec les noms étranges j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois. Passé cette difficulté (qui m'est propre) ton texte m'a embarquée que j'en ai même apprécié cette métaphore que tu proposes de l'étranger.

Tu as réussi à souligner quand même les deux points essentiels.
La souffrance des exilés évoquée à travers des champs lexicaux des émotions, et des ressentis de tes personnages
Puis celui également de la fermeture d'esprit de la terre d'asile. Si je comprends bien ce texte...
Ce n'est pas la première fois que ces étranges étrangers s'exilent...

Et là, ils arrivent de nouveau sur une autre terre... et qui n'ont pas été bien accueillis non plus... si je comprends bien à la fin, tu suggères même l'assassinat de tes personnages par les silhouettes.

Voilà en tout cas une façon originale de traiter le sujet de l'immigration et du rejet de l'Autre. Prosterne



avatar
July_C
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  Myriel le Dim 8 Fév - 19:31

Je suis une fan de SF, fantastique et j'ai été embarquée dans ton histoire. la fin surtout qui m'interpelle

AlainX a écrit:Mais étions nous encore des humains ? Chacun de nous se persuadait que oui. C'était mieux ainsi.

Une question énorme en fait dans ce texte, mais toujours aussi d'actualité dans le regard des autres, sur l'acceptation et le rejet.

clap
avatar
Myriel
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Girouette

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  catsoniou le Lun 9 Fév - 10:57

J'ai eu juste le temps d'apercevoir un grand éclair blanc.

C'est quoi cet éclair ? La bombe atomique ?  Rien compris

Si c'est le cas, elle mettra tout le monde d'accord ...
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  Sel. le Mar 10 Fév - 10:12

J'aime bien cette fin qui semble définitive...mais si ça se trouve, non, comme le sait tout lecteur de roman, surtout en fantaisy/SF  Razz

Ce qui m'étonne, moi, c'est que tes personnages se demandent s'ils sont encore humains avant de se demander si ceux qui apparaissent face à eux le sont, eux ! Après tout, ils ont l'air de débarquer de "nulle part", non ? Mais nous n'en savons pas assez dans ce texte, qui ressemble un peu à un extrait de quelque chose de plus vaste, en effet, pour bien se rendre compte si ma question (sont-ils humains ou non, ces faiseurs d'éclairs blancs) est fondée ou pas.
Mais comme le dit Myriel, cette interrogation qu'ont tes personnages est vraiment intéressante, et serait probablement à creuser.

En tous cas, bravo pour ce texte fort sympathique à lire sunny
avatar
Sel.
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Entre bleu clair et bleu foncé

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  AlainX le Mar 10 Fév - 10:20

Sel. a écrit:J'aime bien cette fin qui semble définitive...mais si ça se trouve, non, comme le sait tout lecteur de roman, surtout en fantaisy/SF  Razz

Ce qui m'étonne, moi, c'est que tes personnages se demandent s'ils sont encore humains avant de se demander si ceux qui apparaissent face à eux le sont, eux ! Après tout, ils ont l'air de débarquer de "nulle part", non ? Mais nous n'en savons pas assez dans ce texte, qui ressemble un peu à un extrait de quelque chose de plus vaste, en effet, pour bien se rendre compte si ma question (sont-ils humains ou non, ces faiseurs d'éclairs blancs) est fondée ou pas.
Mais comme le dit Myriel, cette interrogation qu'ont tes personnages est vraiment intéressante, et serait probablement à creuser.

En tous cas, bravo pour ce texte fort sympathique à lire sunny

Sont-ils vraiment humains? Autant eux que les silhouettes ? C'est l'un des coeurs du texte.
Si j'en faisais une nouvelle plus longue, Je ne suis pas sûr que je répondrais à la question…
Quant à nous : on peut parfois se poser aussi la question : sommes nous vraiment humains ? Lorsqu'on voit de part le monde toutes les horreurs dont nous sommes capables…
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Les reborns

Message  Charlotte le Mar 10 Fév - 17:20

Ai regardé hier un film à la télé intitulé " Illégal".Une réalité insoutenable montrant l'inhumanité de certains gardiens de ces centres fermés où sont enfermés ces exilés. Et cela se passe dans mon pays. J'avais vraiment honte...et mal au ventre.

Charlotte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum