Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  July_C le Jeu 19 Mar - 18:02


Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

La maîtresse a demandé à ce qu’on réponde à cette question.  Papa, c’est un exercice pas facile, car moi papa, je n’ai pas envie d’y répondre. La maîtresse, je sais pas si elle s’en rappelle, sinon peut-être qu’elle ne m’aurait pas donner ce devoir.

Depuis que tu es mort, dans mon cœur il n’y a plus vraiment de printemps. Je ne reconnais plus les saisons. J’ai déjà oublié à quoi je rêvais. Mais pourquoi je ne m’en rappelle plus ? Parce que tu n’es plus là ?

Papa, au printemps, tu as disparu…

Et toi papa, au printemps, de quoi rêvais-tu ? Si tu pouvais être là encore avec moi, tu pourrais me raconter tes histoires. Me dire ce que tu faisais à mon âge. Maman me raconte souvent quel bon papa tu as été. Mais moi, je ne m’en rappelle pas beaucoup. Tu sais, la seule chose dont je me souvienne, c’est le soir quand tu venais me faire un bisou pour me souhaiter une bonne nuit. Tu restais toujours là, assis à côté de moi. Un peu. Pas très longtemps. Juste le temps de me dire « Je t’aime ». Tu me souriais et t’approchais de moi. Ça y est papa, je me rappelle. Tu me faisais des chatouilles et puis moi, je te suppliais d’arrêter. Lorsque moi je t’en faisais, tu retenais ton souffle. Tu te concentrais pour ne pas rigoler. Et puis, tout d’un coup, tu relâchais tout et on riait tellement bien ensemble.

Si c’est ça être un bon papa, alors maman a raison.

Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Je suis triste car aujourd’hui, je sais que tu me manques. Ton absence est très lourde. Vraiment, mon papa. De ta présence : voilà à quoi je rêvais. Et j’en rêve encore. J’aimerai tellement que tu sois encore là. Parfois je suis triste, quand je vois les copains avec leur père. Moi ça me rappelle que je ne pourrai plus jamais marcher à côté de toi. Je ne pourrai plus jamais dire tout fier « C’est mon papa ! » Au printemps, c’est à toi que je rêvais. Et même en été, en automne et surtout en hiver. A chaque fin d’année, j’aimerai tellement que le Père Noël existe. J’aimerai tellement te trouver au pied de notre sapin...

Maman me dit que tu es toujours là, dans mon cœur, dans ma tête car nous parlons toujours de toi ensemble. Elle me dit que le temps va m’aider à accepter ton départ. Moi je sais pas si elle a raison, parce que tu vois là, j’ai les larmes qui coulent quand j’écris en pensant à toi.

C’est pas juste, j’aimerai tellement que tu reviennes…  Je t’en veux beaucoup de m’avoir laissé tomber. Je t’en veux car maman est triste elle aussi. Je l’entends pleurer parfois dans la chambre le soir. Et moi ça me fait beaucoup de peine.

Les mots, comme mes larmes, sont venus tout seul. Maintenant je sais ce que je répondrai quand je serai grand… si on me pose la question « Au printemps, de quoi rêvais-tu ? »

Je dirai tout simplement : « Je pensais à mon papa et rêvais que maman arrête de pleurer. »


Dernière édition par July_C le Jeu 19 Mar - 20:27, édité 1 fois
avatar
July_C
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  Escandélia le Jeu 19 Mar - 20:03

Tu vois July, en lisant ton texte, j'ai pensé à mon neveu. Il avait 12 ans quand son papa est parti. Ce que tu écris, c'est sa souffrance. C'est celle de tout enfant dans la même situation. C'est très beau, c'est plein d'amour. L'écriture est percutante. Tes phrases simples et courtes permettent au lecteur de ressentir cette souffrance. Ce texte est réussit. C'est beau moment de partage.
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  Admin le Jeu 19 Mar - 20:26

Absolument d'accord avec Delia.
Tu tiens compte des remarques que l'on te fait, et ça s'en ressent dans tex textes. Je ne trouve rien à te dire de négatif sur ce texte où je retrouve toute ta sensibilité, en toute simplicité, et elle me va droit au coeur car rien ne vient gêner ma lecture Premier

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  Amanda. le Jeu 19 Mar - 20:50

Un texte touchant, qui sonne vrai, bouleversant même ! Bravo tu y arrives, July ! flower flower flower
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  madeleinedeproust le Jeu 19 Mar - 20:55

Admin? l'est où la boite de mouchoirs?
Merci Admin!

Très beau texte July!
avatar
madeleinedeproust
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : littéraire

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  Charlotte le Jeu 19 Mar - 21:40

Bravo pour ce texte tout à fait émouvant qui exprime si bien tout le grand chagrin de l' enfant.


Charlotte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  Myriel le Ven 20 Mar - 9:08

Je lisais et je pensais a mes filles qui ont perdu leur mémé a l'automne dernier, et qui me disent souvent combien elle leur manque. Elles auraient pu dire les memes mots (meme si ce n'etait "que" leur mémé, perdre un parent doit etre encore plus dur). Ce texte est touchant tres touchant, Bravo July Bisous
avatar
Myriel
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Girouette

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  Escandélia le Ven 20 Mar - 10:43

Myriel a écrit:qui me disent souvent combien elle leur manque. Elles auraient pu dire les memes mots (meme si ce n'etait "que" leur mémé, perdre un parent doit être encore plus dur)
Un deuil est un deuil. Il n'y a pas de hiérarchie dans la douleur ni des douleurs plus grandes que d'autres. Celui qui part est aux yeux de ceux qui restent irremplaçable que ce soit un parent, un grand parent, un frère, un ami ou, j'ose le dire car cela est vrai tout autant, un animal.
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  trainmusical le Lun 23 Mar - 4:48

En lisant ce très beau texte, j'avoue que des larmes ont coulé par émotion.
Quel talent

_________________
Bonjour Invité. Le festoyeur te souhaite un bel automne papy  
avatar
trainmusical
Festoyeur

Masculin Humeur : à vous de juger :-)

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Au printemps, de quoi rêvais-tu ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum