La Fliquette et le Nutella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne La Fliquette et le Nutella

Message  Amanda. le Mar 21 Jan - 16:07

Revenons une trentaine d’année en arrière…

En face de chez nous habitait un couple assez austère, Léon et Marie-Henriette. Leur fille, Patricia, ado à ce moment -là était sage comme une image…

Patricia cependant avait le sang chaud, chose qui nous sautait aux yeux dès que ses parents étaient au boulot. Les garçons défilaient et nous étions les témoins, bien involontaires de baisers d’adieux passionnés sur le pas de la porte !

Les parents se sont par la suite retirés à  la campagne ( non sans avoir « choqué » tout le quartier suite à une projection privée pour les voisins et nous, une histoire de concombre dans un couvent, concombre qui procurait bien du plaisir à une petite nonne et qui  fit des gorges chaudes   parmi certains de nos voisins…) Léon (donc,pas si austère que cela) n’a  plus jamais parlé à personne….

Patricia a terminé ses études de criminologie et est devenue commissaire de police à Bruxelles, d’où son surnom, tout le monde dans l’avenue l’appelle «  La Fliquette »
Et, à l’avoir vue à l’œuvre «  sur le terrain », revolver au poing, elle n’a peur de personne. Julie Lescaut à côté, c’est rien…Elle n’a pas froid aux yeux !

Et un cœur «  gros comme cela », même si, à part nous, plus personne ne lui parle à cause de ce fichu concombre ! Excepté, nous…

Il y a trois ans, Nutella est venu habiter avec elle. Nutella ( ainsi baptisé par moi-oui, j’ai un peu honte -) est originaire du Togo. Dixit la Fliquette, il a vécu «  des choses douloureuses », il avait besoin d’être « aidé ». Il avait aussi besoin d’un toit et…( mais cela, elle ne le dit pas !) des bras de Patricia.

Nutella ne travaille pas. Il possède une moto rutilante et rugissante qu’il laisse tourner à plein régime par grand beau temps. Pendant que la Fliquette bosse, il se paie ( ?) une virée à la Côte, la mer le calme…
Nutella est également propriétaire d’une voiture neuve et toujours sapé comme un prince.

A part cela, il ne fait rien. Il laisse à sa protectrice le soin de tondre la pelouse et de tailler la haie. Il semblerait que Nutella garde ses forces pour la nuit ! ( d’après les voisins qui habitent à côté !)
Et oui, les murs ont des oreilles et les gens sont tellement mauvaise langue…

L’été 2O11, les choses se sont gâtées.

Patricia a pété les plombs !!!!

Le milieu policier n’est pas une sinécure et les nerfs de la Fliquette ont lâché.
En pleine déprime, elle a forcé sur les tranquillisants et sans doute fait quelques mélanges…

Le fait est, qu’elle a « régalé »  le quartier de scènes inoubliables.

Notre voisin italien Stany m’a dit «  Quand elle commence, je ne regarde plus la RAI, la télévision italienne, je regarde par la fenêtre, c’est bien plus passionnant ! »

Nous étions donc, au cours de cet été, les témoins (discrets)  entre autres d’une course effrénée dans l’avenue. Patricia, brandissait un grand couteau de cuisine en poursuivant Nutella qui s’enfuyait à toutes jambes. Vu la couleur de sa peau, il disparaissait assez aisément.
La Fliquette rentrait chez elle en hurlant.

Ensuite, généralement, elle ouvrait grand la fenêtre et criait à tue-tête qu’elle allait se jeter dans le vide.

Ses plus proches voisins, des Allemands, appelaient la police.
Laquelle police envoyait deux agents qui passaient la nuit dans la rue jusqu’à ce qu’elle se calme.

Dialogue intéressant entre de simples policiers et un commissaire ( avec l’accent bruxellois !)

« Je vais sauter ! »
«  Mais non, enfin, Patricia, ne fais pas ça ! »
«  Si, je vais sauter et d’abord, toi, ne m’appelle pas Patricia, je suis ton Chef ! »
«  Oui, Cheffe, mais ne sautez pas ! »

Nous étions partagés entre le fou-rire et l’angoisse quand même…

Une autre fois, ce fut une course folle entre Nutella ( car il revenait, le bougre !) à pied et elle en voiture. Il ne dut son salut qu’en grimpant à un arbre, ( non, ne pensez à aucun animal, je vous prie…)qu’elle heurta alors violemment avec son pare-chocs, dans l’idée de le faire chuter. Ensuite, la police prévenue l’arrêta dans ses tentatives. Pour le dialogue, allez relire plus haut

Après nos vacances, la Fliquette disparut et Nutella aussi.
Calme plat.

Jusqu’au jour où elle rentra chez elle, déversa sur la rue la totalité des vêtements de Nutella, sa chaîne Hifi et d’autres objets divers. La police ( encore !) arriva à point nommé avec Nutella et l’aida à embarquer le tout.
Sur ce, plus de Nutella.

La Fliquette, guérie, reprit le boulot.

Calme plat.

Eté 2O12 : nous la supposons partie en vacances, la maison est vide.

Un soir, la sonnette de la porte d’entrée retentit à plusieurs reprises. Un impatient, sûrement !

Gagné ! C’est Nutella ! Le retour ! Il nous demande les clefs de la maison de la Fliquette.
Quelles clefs ? Nous lui disons que nous ne les avons pas, que nous ne savons pas où elle est.

Il ne nous croit pas et continue à répéter qu’il veut les clefs ! On est ses amis et on a les clefs, il en est sûr !
Faux évidemment, on ne les a jamais eues !
Sur ce, l’Homme lui dit de s’en aller et ferme la porte à clé !
On discute un peu du phénomène et on va se coucher.

3h du mat ‘ ! On sonne à la porte d’entrée ! Réveillés en sursaut on jette un oeil par la fenêtre de la salle de bain. C’est LUI ! Nutella !
Il insiste et garde le doigt sur la sonnette.

Mon mari téléphone à la police. C’est long, faut passer par la centrale, raconter toute l’histoire…

Au bout d’une bonne demi-heure, elle arrive. Nutella, fatigué de sonner s’est assis devant notre porte.
Les « flics » ont mis leur sirène !!! Evidemment que le Nutella a détalé vite fait et encore une fois, la couleur de sa peau l’a sauvé, il faisait nuit noire. Madame la Lune où étiez-vous ?

Le lendemain matin :

Nous avons une petite fuite dans la cuisine, le plombier vient la réparer plus vite que prévu ( si, si, les miracles, ça arrive !)
Du coup, faut passer à la banque, chercher de l’argent liquide. L’Homme prend la voiture et le plombier le suit.
Je suis seule à la maison, je nettoie l’évier de la cuisine devant la fenêtre qui donne sur la rue.

Soudain, j’hallucine ! De l’autre côté de la vitre , entre mes rosiers, la tête de Nutella surgit !
Il me regarde avec haine, ses yeux sont injectés de sang et il me fait signe d’ouvrir la porte !
Il mime des clefs !
Je suis clouée au sol, je n’en crois pas mes yeux, je reste paralysée…

Cela ne lui plaît pas, alors il sort des rosiers ( pauvres roses toutes cassées !) et retourne à la porte d’entrée. Il se met à cogner avec ses poings en hurlant et donne des coups de pieds rageurs !
Il va péter la porte, c’est sûr !
Vite, je téléphone à la police ( cette fois, ils comprennent vite !), je prends mon sac, et je décide de passer par les jardins derrière au cas où la porte cèderait.
Car, à cette époque de l’année en août, tous nos voisins proches sont en vacances. Pas moyen d’appeler à l’aide.
Oh, et si mon mari revient de la banque et arrive avant la police, qu’est-ce qu’il va faire le Nutella ? Il est plus jeune, plus grand, plus fort !
Je commence à sangloter, je crie dans le jardin.

On me répond,  la police est arrivée ( sans sirène cette fois)  Ils sont trois et tiennent Nutella solidement. J’ouvre la porte, mon mari est là aussi. Ouf !

Nutella ne s’en tient pas là. Il nous abreuve d’injures et de mots très, très sales, de ceux qui font mal…
Au moment où les flics l’emmènent , il me jette avec son regard fou «  Toi, je te pourrirai la vie jusqu’à la fin de tes jours ! »

Cette horrible phrase va me trotter en tête pendant très longtemps…

On demande aux policiers ce qui va se passer. Ben, rien, il ira en cellule de dégrisement (alcool + drogue) et ce soir il sort.
QUOI ?
Oui, Madame, il n’a rien cassé, votre porte est à peine griffée. Vous n’êtes pas blessée, il n’y a personne de tué…
Mais enfin, si !!!! Je porte plainte pour injures.
Le policier hausse les épaules.
A quoi bon, il n’a pas un sou, c’est inutile !
Je suis folle de rage !!!!

Je vous en remets une couche tantôt ????
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: La Fliquette et le Nutella

Message  Escandélia le Mar 21 Jan - 16:20

Oui Amanda remets en une couche, c'est trop drôle, mais pas marrant pour toi, si tu savais comme je te comprends ! l'empereur lui il est grenat tellement ce qu'il absorbe le colore, alors avec la rage et le soleil je te dis pas !
Dis nous ce qu'il est devenu le nutella !
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: La Fliquette et le Nutella

Message  Admin le Mar 21 Jan - 17:34

Marrant à lire mais à vivre , ça doit être traumatisant  Mad 

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: La Fliquette et le Nutella

Message  madeleinedeproust le Mar 21 Jan - 17:41

Toujours aussi sympa à lire ton histoire Amanda.
avatar
madeleinedeproust
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : littéraire

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: La Fliquette et le Nutella

Message  Kz le Dim 26 Jan - 9:11

Finalement, une drôle d'histoire pas drôle du tout !  Sad 
avatar
Kz
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: La Fliquette et le Nutella

Message  SO-leille le Lun 27 Jan - 18:15

mais quelle saga !!!

_________________
«Le meilleur moyen d’avoir une bonne idée est d’en avoir beaucoup.»
Linus Pauling
avatar
SO-leille
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum