Délires, ponts et poncifs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne Délires, ponts et poncifs.

Message  AlainX le Lun 27 Jan - 10:44

Délires, ponts et poncifs.

Il suffit de passer le pont, c'est tout de suite l'aventure, tu verras, l'inattendu et la surprise t'attendent. Je sais que tu ne crois plus, que tu désespères quelque peu. Tu en a franchis des ponts suspendus, des viaducs, des passerelles, des superstructures, des aqueducs, sans jamais trouver ton compte de l'autre côté. Mais là, ce sera différent.

Ce n'est pas un pont à buses qui vous abuse.
Ce n'est pas un pont-dalle où on la crève, la dalle.
Ce n'est pas un pont à caissons qui vous enferment.
Ce n'est pas un pont à béquilles qui boite et se déboîte.
Ce n'est pas un pont à tréteaux qu'il faudrait franchir très tôt.
Ce n'est pas un pont en treillis qui vous cache l'essentiel.
Ce n'est pas un pont suspendu à tes lèvres.
Ce n'est pas un petit pont de bois qui ne tenait plus guère que par un grand mystère.
Ce n'est pas un pont à chaînes car où il y a de la chaîne il n'y a pas de plaisir.
Ce n'est pas un pont en éventail, il n'est pas espagnol.

C'est un pont en voûtes, envoûtant, qu'on vous tend, attirant vers l'ailleurs.

Je suis bien ici, je ne veux pas d'aventure. Je ne veux pas de « il suffit », car ça suffit. Je resterai de ce côté avec mon tablier métallique et mon haubanage en panache. Je resterai sur le banc, sans haubans.
Au ban de la société.

(c'est n'importe quoi… mais la fièvre a repris….. )

 Pas de bol
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  Kz le Lun 27 Jan - 12:52

Moi je l'ai bien aimé, ce que tu qualifies de "n'importe quoi". Et en plus, une dimension assumée avec ce magnifique : "car où il y a de la chaîne il n'y a pas de plaisir. " qui me renvoie à l'alsace profonde dans laquelle j'habite !
avatar
Kz
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  Admin le Lun 27 Jan - 13:32

Alainx a écrit:c'est n'importe quoi… mais la fièvre a repris….

Alors vive le n'importe quoi s'il nous entraîne à ta suite "par ponts et par vaux"
J'ai beaucoup aimé ton "lâché prise" et je lis pas mal de chose à travers les mots de ton texte. Et ce qui j'y lit est à la fois beau et douloureux.
Merci pour ce bon moment de lecture  10/10

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  Escandélia le Lun 27 Jan - 16:28

c'est le pont de l'espoir que tu nous déroule entre les rives et les rimes, et je crois qu'on en a jamais eu autant besoin.  clap
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  Charlotte le Mar 28 Jan - 18:21

"Etre bien ici" c'est déjà toute une aventure. Alors pourquoi chercher de midi à quatorze heures. Reste bien assis là je viens ... je vais te faire passer ta fièvre tu vas voir !

Charlotte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  Nerwen le Mer 29 Jan - 18:32

Si la fièvre produit sur toi un tel effet et nous procure de tels textes, tu devrais l'avoir souvent  lol! 
avatar
Nerwen
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  Sel. le Ven 31 Jan - 13:28

Ah ah, j'aime bien, moi aussi !

Le pont voûté a beau être envoûtant, tu es plus fort que ça et tu préfères rester là où tu es puisque tu y es bien... C'est à chacun après de décider si la fin (au ban de la société) est triste ou pas...

Pas mal pour un délire fiévreux ! 10/10
avatar
Sel.
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Entre bleu clair et bleu foncé

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  Invité le Sam 1 Fév - 10:07

Je pense que Brassens aurait pu chanter ton texte. Je l'ai lu - c'est bizarre - en le chantant moi même. Immédiatement. Sauf que je l'ai chanté comme : "J'ai la râte qui se dilate..."  Arrow   
C'est amusant, avec de la poésie. Ce qui n'empêche pas l'intensité. Je pense à un clochard qui se trouve bien sous le pont - et il en connait des ponts - et qui souhaite plus que tout continuer à vivre comme il a choisi " au ban de la société".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  tobermory le Sam 1 Fév - 11:59

Un texte qui joue très bien avec les mots et les jeux de mots !
avatar
tobermory
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : Changeante

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  madeleinedeproust le Dim 2 Fév - 12:40

AlainX, le retour!
avatar
madeleinedeproust
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : littéraire

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Délires, ponts et poncifs.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum