Passer le pont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne Passer le pont

Message  madeleinedeproust le Sam 1 Fév - 22:01

Il suffit de passer le pont, c'est tout de suite l'aventure.
D'un côté  la vie tranquille et pépère, un boulot, une famille, un accès à l'école, l'instruction obligatoire, des médecins, bref l'essentiel et un peu plus...
Mais de l'autre côté, tout de suite ça devient plus excitant... La corruption, la loi du plus fort, l'injustice érigée en règle de vie, la violence au quotidien, un travail conditionné à des soumissions perpétuelles, l'école si on t'autorise à y entrer, si on t'en chasse il te reste le ghetto local...

Tu es né du bon côté du pont, tant mieux... Tu ne sauras peut-être jamais ce qui se passe du mauvais côté, ou alors seulement par bribes, de temps en temps. Mais tu oublieras vite. Trop dur, trop difficile à comprendre, à assumer...

Si tu es né du mauvais côté par contre...tu risques d'en baver du moment où tu mettras un pied sur terre, sauf si tu as la chance de naître dans la bonne caste, dans celle des oppresseurs.
Et dans ce cas là tu ne voudras pas savoir ce qui se passe à l'extérieur de ton univers protégé. Trop de risques de perdre ton petit confort douillet et privilégié.
Mais si tu es né dans la mauvaise caste par contre tu n'auras pas d'avenir en point de mire, mis à part trimer comme un esclave, risquer à tout moment la prison, la famine, la mort... Éduquer tes enfants ? Ne rêve pas trop...

On ne choisit pas de quel côté du pont on naît.
On choisit parfois de passer le pont, ou d'essayer de le passer.
Il en est quelques-uns nés du bon côté qui partent chercher un peu d'aventure de l'autre côté, un petit shoot d'adrénaline, des  mercenaires quoi... parce que ce n'est pas parce qu'on est né du bon côté du pont qu'on est forcément quelqu'un de bien.
Ce n'est pas parce qu'on est né du bon côté du pont qu'on a chevillé au corps les valeurs d'humanité, de respect de l'autre et de droit à l'éducation et à la liberté de penser.
Il en est quelques-uns nés du bon côté qui passent le pont pour témoigner des horreurs de l'autre côté.
Ils risquent parfois leur vie pour pouvoir montrer aux autres ce qui se passe ailleurs. Ils ne sont pas toujours entendus, encore moins écoutés.
Et puis il y a tous les autres, les désespérés nés du mauvais côté qui ne peuvent pas se résigner à vivre ainsi sous la botte des dictateurs, sous la tyrannie de certains, dans l'angoisse et la faim.
Ceux qui ont essayé, un jour, de faire changer les choses de l'autre côté du pont, qui y ont laissé des plumes, qui y ont risqué leur vie et qui, à un moment, ne voient plus qu'une solution : passer le pont et aller chercher du secours du bon côté.
Ils y croient, ils espèrent.
Là-bas c'est la démocratie.
Là-bas on peut envoyer sans crainte ses enfants à l'école.
Là-bas on aide les gens dans le besoin.

De l'autre côté du pont c'est sûr,  ils trouveront la lumière et la paix.
C'est beau l'espoir, c'est ce qui fait avancer les hommes lorsqu'ils sont au plus profond du gouffre.
C'est dur l'espoir quand on se le prend en pleine gueule et que tout s'écroule...

Alors, imaginez un instant le tableau.
Vous êtes au milieu d'un pont, un joli petit pont en pierre couvert de lierre.
D'un côté le soleil.
De l'autre l'ombre.
Quel côté allez-vous choisir ?
Et pourquoi ?
avatar
madeleinedeproust
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : littéraire

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Passer le pont

Message  Invité le Dim 2 Fév - 10:02

"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droit"
Jusqu'à quand cela restera-t-il utopique ?
Tu as très bien démontré cela Madeleine.
Par contre, je ne comprends la fin de ton texte. Pour moi, elle ne cadre pas avec le reste. Mais je n'ai peut être pas très bien compris ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Passer le pont

Message  Kz le Dim 2 Fév - 11:48

Texte intéressant qui donne une image en noir et blanc de la vie. D'un côté les bons, de l'autre les méchants. Est-ce aussi simple ? Il me semble au contraire que les choses sont complexes et qu'à trop simplifier on risque de passer à côté du réel. La machette quoiqu'on en dise, est une arme de destruction massive. Les talibans ne brillent pas par leur tolérance vis à vis des femmes. On pourrait multiplier les exemples des deux côtés du pont. En mal comme en bien d'ailleurs. La sécurité sociale est un exemple de soliddarité collective peu ordinaire bien que cela nous semble évident. Bon, je m'arrête là, mais pourrait faire un éloge de la complexité, des deux côtés du pont.
avatar
Kz
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Passer le pont

Message  madeleinedeproust le Dim 2 Fév - 12:18

@Yvanne: le dernier paragraphe te pose juste une question: si tu avais le choix, quel côté du pont choisirais-tu et pourquoi?
C'est la question que je pose souvent aux gens qui s'indignent que des étrangers quittent leur pays et viennent chercher autre chose en Europe par exemple. Si on te laisse le choix entre le côté obscur et le côté clair vers lequel vas-tu spontanément essayer d'aller?
Et pourquoi?
Réflexion faite, en général on comprend un peu mieux que certains choisissent l'exil....
D'où mon dernier paragraphe, mais je suis d'accord avec toi pour dire que ce dernier paragraphe est en rupture avec le reste du texte.


@Kz
"Si tu es né du mauvais côté par contre...tu risques d'en baver du moment où tu mettras un pied sur terre, sauf si tu as la chance de naître dans la bonne caste, dans celle des oppresseurs.
Et dans ce cas là tu ne voudras pas savoir ce qui se passe à l'extérieur de ton univers protégé. Trop de risques de perdre ton petit confort douillet et privilégié.
Mais si tu es né dans la mauvaise caste par contre tu n'auras pas d'avenir en point de mire, mis à part trimer comme un esclave, risquer à tout moment la prison, la famine, la mort... Éduquer tes enfants ? Ne rêve pas trop... "
Ce passage me semble pourtant bien montrer que tout n'est pas tout blanc ou tout noir... Du coup je ne comprends pas très bien ton allusion à la machette et aux talibans... Va savoir pourquoi mais les pays où on use de la machette et les pays où sévissent les talibans, j'aurais plutôt tendance à les placer de l'autre côté du pont.... dans sa partie sombre.
Et je ne suis pas naïve: je sais pertinemment que même quand on est du bon côté du pont on n'a pas toujours, et loin de là, la vie facile. Je travaille depuis des années avec des gens qui vivent dans la misère et qui ont des conditions de vie indignes d'un pays comme la France... N'empêche... leurs conditions de vie ici sont, passe moi le néologisme, "moins pire" que dans certains pays de l'autre côté du pont.
Sans faire dans l'angélisme cette démarcation existe bel et bien...

Et pour finir ce n'est qu'un texte, de fiction en prime.... Libre à lui donc de se détacher des réalités du monde.
avatar
madeleinedeproust
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : littéraire

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Passer le pont

Message  Admin le Dim 2 Fév - 12:21

Je choisis le soleil, bien sûr que je choisis le soleil, du bon côté du pont.
C'est un texte qui te ressemble tellement!  
Comment expliquer mieux que ce que tu viens de faire, par des exemples simples, par une image forte, que la vie n'accorde pas la même chance à tout le monde, et qu'au delà des préjugés, il y a la vie qu'on veut ou croit nous imposer. Et puis les choix que l'on fait parfois par aveuglement, parfois par conviction profonde.

Il y aurait encore tant de choses à dire sur ce texte. Je pense par exemple à ces 2 jeunes Toulousains partis faire le jihad  à seulement 15 ans, embrigadés via internet et qu'on va certainement condamner: est-ce vraiment la solution? Ce sont des gamins, essayer de comprendre, de dialoguer, de comprendre leur motivation profonde , est-ce que ce ne serait pas mieux (je dis ça, mais j'en sais rien, mais cela me perturbe)

Je pense aussi à tous ceux qui viennent chercher l'eldorado ici, fuyant les dictatures, et que l'on traite comme des pestiférés: la montée des extrémismes en France me fait terriblement peur. Je vois, j'entends des choses qui étaient impensables il y a encore 10 ans: crier des slogans anti-juifs dans les rues, avec fierté, dire face à la  caméra de la télé que les homosexuels sont des pédophiles. Tout ceci m'horrifie.

Malgré tout, je garde l'espoir que le moment venu, tous ceux qui se taisent, une majorité, sauront descendre dans la rue pour montrer leur propre force et ce malgré l'immense déception que nous avons des gouvernements successifs qui ne nous donnent aucune réponse à nos questions.

Tu vois comme ton texte me remue les tripes. Merci pour cela: secouer nos consciences, nous obliger à réfléchir ensemble  Bisous

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Passer le pont

Message  madeleinedeproust le Dim 2 Fév - 12:25

Merci Admin!
avatar
madeleinedeproust
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : littéraire

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Passer le pont

Message  Invité le Dim 2 Fév - 19:00

Madeleine : merci pour ta compréhension.  Wink 
Ce que j'ai voulu dire : dans ton texte tu écris avec beaucoup de justesse que l'on ne peut pas choisir. Tout dépend de son lieu de naissance, de son milieu social etc...etc...Puis, à la fin, tu nous soumets à un choix. C'est là que j'ai trouvé une invraisemblance. Mais il n'en reste pas moins que ton texte est pour moi l'un des meilleurs de cette consigne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Passer le pont

Message  Escandélia le Dim 2 Fév - 19:17

Malgré tout, je garde l'espoir que le moment venu, tous ceux qui se taisent, une majorité, sauront descendre dans la rue pour montrer leur propre force et ce malgré l'immense déception que nous avons des gouvernements successifs qui ne nous donnent aucune réponse à nos questions.


La nature a horreur du vide. Il est bien là le problème ! Depuis bien trop longtemps l'obscurantisme a pris la place que lui a laissé la raison. Il y a ici comme ailleurs des gens de raison qui essaient de faire en sorte que les choses s'inverses. S'ils étaient un peu plus suivis et écoutés par la grande masse de ceux qui aimeraient être du bon côté du pont et qui ne le sont pas, la lumière envahirait bien vite les deux côtés du pont. Seulement voilà, où sont - ils tous ceux qui pourraient reprendre leur place sur l'échiquier ? Il ne tiendrait pourtant pas à grand chose : ouvrir les yeux, réfléchir et ne pas s'endormir sur d'hypothétiques lauriers.
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Passer le pont

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum