course éperdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne course éperdue

Message  plumentete le Mer 19 Fév - 10:17

Le jour se lève et déjà la douleur du manque tord son ventre, fait vriller son cerveau,
Encore une journée qui se passera à courir de coin de rue en cage d’escaliers,
De pièces fiévreusement comptées en fringues revendues à la hâte
Pour enfin la délivrance éphémère avant la descente vertigineuse et une nouvelle course.

Le jour se lève et elle est déjà réveillée, le corps tendu, les sens aux aguets, la boule au ventre ;
Comment sera-t-il ce matin, auront-ils de vivre autre chose, que la quête éperdue de ce qui les sépare inexorablement ?
Se lever,  préparer un café, espérer qu’ils le boiront ensemble, vouloir croire encore une fois à la douceur d’un petit déjeuner partagé dans la sérénité,
Prendre sa douche en se demandant s’il aura fouillé son sac pour trouver un peu d’argent,
Vouloir faire confiance et devoir  surveiller les retraits sur le compte en banque.

Le jour se lève,  le lit est vide, la place est froide, pas d’odeur de café dans la maison…
Pas de bruit dans la salle de bains, plus de sac à main dans l’entrée, où sont ses chaussures ?
C’est la première question qu’il se posa en émergeant de la chambre à coucher,
La seconde, fut : « comment je vais payer ma dose ce matin si elle ne peut pas me filer un peu de fric ? »

Le jour se lève, elle serre son sac à main sur son ventre, son maigre sac de voyage posé à ses pieds,
Elle regarde les rues défiler dans le tramway, elle est en avance, elle aura le temps de boire un café,
Assise tranquillement au fond du café, manger un croissant en discutant avec le serveur,
Ce matin,  elle ira voir son patron, elle lui dira qu’elle accepte cette mission à l’autre bout de la France

Le jour se lève, on pourrait croire qu’il va faire beau, le printemps n’est pas loin.

Texte retravaillé:

Le jour se lève, déjà la douleur du manque,  ventre tordu, cerveau en vrille,
Encore une journée à courir de coins de rue en cage d’escaliers, de caves en squat,
à compter le moindre sou, à revendre ses dernières fringues, à élucubrer encore et encore
Pour enfin le flash qui délivre avant la prochaine descente aux enfers, la nouvelle course folle.


Le jour se lève et elle est déjà réveillée, le corps tendu, les sens aux aguets, la boule au ventre ;
Comment sera-t-il ce matin, auront-ils le temps de vivre autre chose que la quête éperdue de ce qui les sépare inexorablement ?
Se lever, préparer un café, espérer qu’ils le boiront ensemble, vouloir croire encore une fois à la douceur d’un petit déjeuner partagé dans la sérénité,
Prendre sa douche en se demandant s’il aura fouillé son sac pour trouver un peu d’argent,
Vouloir faire confiance et devoir surveiller les retraits sur le compte en banque, faire bloquer sa carte bancaire.


Le jour se lève,  le lit est vide, la place est froide, pas d’odeur de café dans la maison…
Pas de bruit dans la salle de bains, plus de sac à main dans l’entrée, où sont ses chaussures ?
Ce fut sa première question en émergeant de la chambre à coucher,
Et maintenant comment je paie ma dose, si je ne peux pas lui taxer un peu de fric ?
Elle fait chier, elle aurait pu penser à moi quand même !


Le jour se lève, elle serre son sac à main sur son ventre, son maigre sac de voyage posé à ses pieds,
Elle regarde les rues défiler dans le tramway, pour une fois elle est en avance, elle aura le temps de boire un café,
Assise tranquillement au fond du café, elle savoure un croissant en discutant avec le serveur,
Ce matin,  elle ira voir son patron, elle lui dira qu’elle accepte cette mission à l’autre bout de la France.

Le jour se lève, on pourrait croire qu’il va faire beau, le printemps n’est pas loin
avatar
plumentete
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : heureuse attentive

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  Admin le Mer 19 Fév - 11:11

Plume, encore un texte qui peut être super si tu le retravailles en lui donnant encore plus d'intensité.
Des ponctuations à changer, des "et" à enlever pour faire des phrases très courtes et accentuer le stress.

exemple avec cette phrase:

Le jour se lève. Corps tendu, sens aux aguets, boule au ventre.

Et puis la phrase suivant que je n'ai pas comprise, sans doute à reformuler:

Comment sera-t-il ce matin, auront-ils de vivre autre chose, que la quête éperdue de ce qui les sépare inexorablement ?

Quelques petites remarques qui n'engagent que moi  Smile 

Je crois qu'il y a beaucoup de toi dans ce texte, mais je me trompe peut-être !

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  Coumarine le Mer 19 Fév - 11:26

C'est un texte intense, Plume...
Bien amené, bien traité je trouve
C'est une véritable petite nouvelle courte!
Comme le dit Admin, n a parfois intérêt à faire des phrases très courtes, quand l’atmosphère du texte le demande...

Oui nos textes ont par hasard bcp en commun Shocked 
(Mais comme tu l'as vu, dans un style assez différent

Bravo! 678 

_________________
Il me faut chaque jour, consulter la lumière...
avatar
Coumarine
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  plumentete le Mer 19 Fév - 16:47

Je suis plutôt d'accord avec toi Admin sur la nécessité de retravailler un peu le texte, ce que j'ai fait d'ailleurs mais je ne sais comment je peux le poster à nouveau alors je te l'envoie en mp.
j'ai retravaillé les phrases de Lui en essayant de travailler un rythme plus saccadé, des phrases plus courtes, par contre j'ai gardé les phrases longues pour Elle car je voulais en profiter pour montrer le décalage entre les deux et leur temporalité différente

Beaucoup de moi dans ce texte? Une sorte de résurgence peut-être même si c'est quand même et surtout un texte fictif.
avatar
plumentete
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : heureuse attentive

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  Admin le Mer 19 Fév - 17:34

J'ai mis ton texte en dessous du premier. Je préfère le second, ou comment faire d'un bon texte un... excellent texte  Wink 

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  Charlotte le Mer 19 Fév - 18:42

Voilà un texte qui ne laisse pas indifférent... C'est dur, douloureux, difficile mais il y a de la volonté, du courage...Le jour se lève; elle se lève.

Charlotte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  catsoniou le Jeu 20 Fév - 7:18

Dans ma campagne profonde et ma vie  de retraité, j'ai peine à imaginer  qu'il y  a des vies aussi difficiles.

C'est cela la magie de l'écriture : vous extraire un instant de votre vécu quotidien.


 clap
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  Bruyère le Jeu 20 Fév - 10:52

Je préfère aussi la seconde version "plus écrite" . Ton texte a beaucoup de force avec ces deux points de vues alternés: peut-être une écriture en italique pour l'un des deux aurait constitué un confort de lecture ...mais n'en suis même pas sûre car j'aime bien qu'un écrit sollicite une seconde lecture!!!  Réfléchis 
avatar
Bruyère
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : apaisée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  Amanda. le Jeu 20 Fév - 15:28

Tu as bien fait de retravailler ton texte, Plume. Il gagne en intensité.

Je trouve ce texte poignant, une gifle qu'on reçoit avec raison, car oui, y a des gens comme ça...

J'aime beaucoup la décision finale, c'est " la possibilité d'un île..." , un espoir qui pointe.

Ah, savoir tourner définitivement une page ! Pas facile !

Merci pour ces mots qui font réfléchir ! flower 
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  Kz le Ven 21 Fév - 19:36

Un texte très fort soutenu par le rythme court des phrases minimales. On est très exactement dans la souffrance insupportable du compagnon d'un addict. Peu importe que ce soit la drogue, l'alccol le jeu ou le sexe.
C'est d'autant plus dur à lire que l'impossible de la relation est superbement décrite. Et de fait, il ne rest qu'ue chose à faire c'est de s'enfuir loin.  clap  clap  clap 
avatar
Kz
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  Invité le Sam 22 Fév - 14:50

Ton texte est brutal, d'un réalisme dur. Tu as, avec justesse, trouvé les mots qui cognent.
Mais va-t-elle laisser son compagnon seul, au bord de sa route pitoyable ?
Je n'imagine pas ce que l'on doit vivre, supporter en cotoyant une personne qui tombe chaque jour un peu plus profond. Mais si on abandonne cette même personne, je n'imagine pas non plus comment les remords doivent torturer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  plumentete le Sam 22 Fév - 15:39

Merci à tous de vos commentaires, j'y suis toujours sensible, merci à Admin et Coum de m'avoir incité à retravailler le texte
@ Kz merci d'avoir su percevoir cet impossible de la relation
@Yvannne, n'imagine rien, je crois que c'est impossible, à mon sens, il s'agit juste d'un réflexe de survie....
avatar
plumentete
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : heureuse attentive

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  silhène le Sam 22 Fév - 18:40

J'ai aimé sans hésitation tes deux versions du texte, la situation décrite avec talent est tragique et sûrement irréversible.
Je suis d'accord avec toi sur la notion de réflexe de survie, quelquefois il n'y a pas d'autre choix que de partir si on ne veut pas se détruire avec l'autre  clap 
avatar
silhène
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : paisible

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: course éperdue

Message  SO-leille le Lun 24 Fév - 22:44

Le jour se lève et le soleil aussi j'en suis sûre !

Bravo, j'approuve tous les compliments précédents...

 clap 

_________________
«Le meilleur moyen d’avoir une bonne idée est d’en avoir beaucoup.»
Linus Pauling
avatar
SO-leille
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum