A- 400 pas, 400 mots vers toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  Escandélia le Mar 6 Sep - 19:36

II est loin le temps où t'aidant de tes cannes pour marcher, tu m'appelais de ta voix cassée. Moi, loin devant je courrais. N'en pouvant plus,  tu criais : « Reviens ! Reviens ! ».

Et puis tu as vieilli, Beaucoup vieilli. D'un coup.
Tu restais à la maison pendant que ma sœur et moi allions aux champs avec papa. Tu ne sortais plus que de temps en temps. Parfois tu partais, sans savoir où tu allais. Il fallait te garder comme un petit enfant.
S'en était fini des belles histoires. Finies les chansons que tu fredonnais en me berçant." Jeannette Coquette ne trempait plus la soupe et ne mangeait plus les choux avant de traire la Blonde et boire le lait doux".

Aujourd'hui je te revois dans tes champs, guidant le vieux Cadet et la Finance, tes Ferrandaises si bien dressées. L'une comme l'autre répondaient au son clair de ta voix. La Lorette, chienne fidèle se pelotonnait au pied du cerisier. Une après midi d'automne s'achèvait... Le clocher d'Aix  ponctuait les heures. Toi, tu travaillais ta terre, comme jadis. Comme avant ce jour d'octobre 1914 où tu partis, laissant femme et enfants. Tu en avais trois, mais la guerre ne t'épargna pas. Durant quatre ans, tu te tins au combat. A ton retour, tu repris courageusement ta place derrière ta charrue et tes vaches, les mêmes que tu avais laissées ? Presque au même endroit.
La commune a ouvert un site à la mémoire des combattants de la grande guerre. Personne, encore n'y a parlé de toi. Dans quelques mois, je confierai à tous ce que la vie fut pour toi. Demain ou dans 20 ans, peu importe le moment. Il me faut encore parcourir la longue route qui me relie à toi.

Dans le tiroir de la vielle commode, il y a encore ton livret militaire, ta carte d'assuré social et tes vieux registres. Tu sais : les gros où tu répertoriais tous les compte rendus de réunion du syndicat des éleveurs dont tu étais président. Crois tu que je ne tienne pas un peu de toi ? Crois tu que ce soit le hasard qui me conduise dans les sillons que tu as creusé droits ?
Dans le grenier où ta mémoire flotte, il y a tant de souvenirs... Pépé, barce moi encore... j'ai parfois peur quand je m'endors  



Dernière édition par Escandélia le Mer 7 Sep - 11:14, édité 2 fois
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  Admin le Mer 7 Sep - 10:24

Une consigne faite pour toi Delia flower C'est ce que j'ai pensé en la postant, et je ne me suis pas trompée.

Très beau texte. Tu sais si bien retranscrire les émotions avec des mots simples et sincères. Tu ne cherches pas à plaire, tu laisses aller la plume qui, dans ce genre de consigne, est le prolongement de ton âme.

Tu écris ici:
Delia a écrit:S'en était fini des belles histoires. Finies les chansons que tu fredonnais en me berçant. Jeannette Coquette ne trempait plus la soupe et ne mangeait plus les choux avant de traire la Blonde et boire le lait doux.

J'imagine que Jeannette Coquette est le personnage de la chanson? Dans ce cas, mets cette partie en italique :

S'en était fini des belles histoires. Finies les chansons que tu fredonnais en me berçant. Jeannette Coquette ne trempait plus la soupe et ne mangeait plus les choux avant de traire la Blonde et boire le lait doux.
ce sera plus compréhensible.

Que dire de plus? Heureuse de retrouver ta plume clap

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  Escandélia le Mer 7 Sep - 11:28

Effectivement, Jeannette Coquette (qui avait aussi une jambe de bois!) était le personnage principal de la chanson. Voilà j'ai mis la phrase en italique. Mais tout de même : une consigne pour moi, des vaches (et des belles !) des compliments et des gentillesses, vraiment, vous me gâtez beaucoup, tous. Il va falloir que je déclenche le plan vigi-lance pour ne pas souffrir de je ne sais quel sentiment de vanité.
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  Martine27 le Mer 7 Sep - 19:28

Ah c'est malin, j'ai la larme à l'oeil maintenant ! Que j'aurais aimé connaître mes grands-pères, même si les pertes sont cruelles, quels beaux souvenirs quand même !

_________________
Martine27
http://moncarnetamalices.eklablog.com
avatar
Martine27
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Carpe diem

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  Mesange le Mer 7 Sep - 22:01

J'ai tout de suite été emportée dans tes souvenirs. Comme dit Cassy, tu as une manière simple et directe de raconter et d'effleurer les émotions, une grande pudeur aussi dans ce texte. Et ta dernière phrase..... je suis émue.
avatar
Mesange
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : ciel bleu, quelques nuages de passage

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  Amanda. le Jeu 8 Sep - 15:43

Un très bel hommage à ce courageux pépé qui le méritait bien !
Tu nous entraînes dans son parcours de vie et en même temps tu nous émeus, pan, en plein coeur...
Et cerise sur le gâteau, tu y cases encore des vaches !

Ben, ce texte, il est "vachement" bien ! Non, sans rire, Tu cartonnes
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  madeleinedeproust le Jeu 8 Sep - 18:31

Un bel hommage.
avatar
madeleinedeproust
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : littéraire

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  Adrienne le Ven 9 Sep - 15:16

je trouve absolument poignants tous ces témoignages de vies brisées par la guerre... quelle tristesse et quel indispensable hommage! bravo!

_________________
L'essentiel est invisible pour les yeux
Le petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry
avatar
Adrienne
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : brouillonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  catsoniou le Sam 10 Sep - 7:50

Belle évocation d'un homme parmi une génération totalement disparue. Ces hommes qu'on a arrachés à leur terre pour les jeter dans une terre inconnue où on creusait de part et d'autres de profondes tranchées dans lesquelles on mourait par milliers.
Ceux qui en sont revenus étaient marqués au plus profond d'eux-mêmes ... Et les paysans ont su reprendre leurs outils, élever leurs enfants, vivre enfin .

Oui, très beau texte ! clap
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  virgul le Dim 11 Sep - 17:00

Merci d'avoir ouvert un pan du grenier d'où s'échappe toute la tendresse que tu as pour ton pépé. Un hommage tout en simplicité qui me touche beaucoup.

virgul
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : optimiste

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A- 400 pas, 400 mots vers toi

Message  silhène le Dim 11 Sep - 19:54

Il est très émouvant ton texte, et ton Pépé vit toujours en quelque sorte puisque tu penses à lui, tu écris sur lui, il est toujours là 10/10
avatar
silhène
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : paisible

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum