A. La famille mosaïque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A. La famille mosaïque

Message  plumentete le Ven 27 Jan - 13:07

La famille, un sujet fédérateur, un sujet polémique, un sujet d’actualité en tout cas. Non je ne vais pas aller trainer mes guêtres que je n’ai pas, ni ma plume que j’ai et que j’aime du côté de ces points de vue, un papa et une maman, la famille naturelle, bof, ça ne m’intéresse pas ces polémiques-là, je crois qu’il y a dans ce sujet des thèmes qui méritaient un débat éthique et philosophique et qui ont été détourné à des fins politiques, je ne suis pas certaine que tous ceux qui ne voulaient pas du mariage pour les homosexuels soient tous homophobes ni que ceux qui s’inquiètent de la GPA (gestation pour tous) soient tous des réactionnaires bornés, mais ce n’est pas vraiment de cela que j’ai envie de parler ce soir, enfin d’écrire. Non je vais rester nombriliste pour l’instant et parler de la famille que je vis au quotidien.

« Ah vous avez une famille traditionnelle », a dit innocemment le chiropracteur que consultait ma fille il y a quelques mois, déclenchant ainsi, sinon un soulagement rapide, au moins un fou rire immédiat. Ben oui, elle lui avait dit que pour soulager ses douleurs dorsales, on lui avait un massage avec des huiles essentielles, du coup ce très charmant chiropracteur a associé soins naturels à remèdes de grand-mère à famille traditionnelle ce qui a déclenché un vrai et franc fou rire chez ma fille.

En fait de famille traditionnelle, nous sommes 4 à vivre presque tout le temps ensemble à la maison, Robert et moi, faisons donc office de Papa et Maman, pour Lucas et Johanna, respectivement 18 et 20 ans au compteur. Jusque-là, le schéma parait tout à fait traditionnel, sauf que le papa de Johanna est mort quand elle avait 4 ans, ce n’est donc pas Robert et la maman de Lucas s’appelle Nathalie, bien vivante heureusement mais ce n’est pas moi (quand on ne m’appelle pas Plume, je réponds plus volontiers au prénom de Laurence).  Lucas vit à la maison quand il est en entreprise (car il fait un bac en apprentissage) et chez sa mère quand il est en formation au CFA.
Il a également 2 sœurs Manon, désormais indépendante et vivant avec Matthieu son copain, sans enfant mais avec un chat un brin agité et Margot 22 ans, indépendante aussi ou presque, elle vit à 6 heures de chez nous, chez ses grands-parents maternels et travaille comme opticienne. Donc à nous 2, on a 4 enfants, un tous les 2 ans, comme dit mon chéri.

Ce n’est déjà pas très traditionnel, ajoutez à cela, que nous vivons dans un petit appartement à la campagne, pas très loin de la ferme où Robert élève des chèvres et fait pousser des plantes aromatiques, pendant que moi je m’occupe de l’orientation professionnelle et de la formation continue des adultes ce qui m’amène à travailler à presqu’une heure de là ;  qu’on s’intéresse tous les 2 à la vie de notre village, il est pompier volontaire et conseiller municipal et moi je me suis investie dans la création d’une épicerie associative, qu’on parle de tout sans retenue, qu’on fait preuve d’une pudeur minimale et pourtant très saine (oui ami lecteur, rassure-toi, on n’est pas exhibitionniste mais on vit dans un petit appartement avec une toute petite salle de bains et parfois ben, on se déshabille avant d’entrer dans la salle de bains et tout le monde s’en fout et personne ne regarder personne !).

On parle de tout et de rien, on s’intéresse à la politique et à l’art, à la sociologie et à l’écologie, au bien-être animal et à celui des personnes âgées, à la politique agricole commune et à la botanique, on s’inquiète de Trump mais aussi de l’ espèce de relent de chasse aux sorcières dont une partie des Etats-Unis d’Amérique, semble être prise, on s’écoute ou pas, on s’engueule pour un pot de Nutella mal rangé et on s’inquiète du rhume de l’autre en le tartinant d’huiles essentielles. On n’a jamais évoqué ni ressenti la volonté farouche d’avoir une « trop chouette famille recomposée qui s’entend tellement bien et s’aime si fort que c’est encore mieux que la famille classique » mais apparemment on n’a pas trop mal réussi notre coup et j’en suis fière et lui heureux.

Quand je reçois un SMS de Johanna qui me dit, « t’oublie pas d’aller chercher Lucas ce soir », quand il m’appelle pour savoir si je peux le récupérer au stade de rugby et me demande la recette de la soupe de légumes qu’on est en train de manger, quand Manon raconte ses angoisses à Johanna, quand ma belle-sœur est ravie parce qu’elle a trouvé Le cadeau qu’elle va faire à ma fille, quand dans le village, on nous dit « ben vous devez pas vous ennuyer à table tous les 4 »,quand je peux organiser avec eux le repas de Noël à la maison alors qu’ils n’ont plus passé Noël avec leur père depuis plus de 10 ans, quand je les vois arriver avec les bras chargés de cadeaux le jour de Noël, les yeux brillants de plaisir et qu’ils repartent en me disant « c’était trop bien, merciii » je me dis que la famille traditionnelle je ne suis pas sûre, la famille recomposée bof, mais la famille mosaïque qui compose un bien joli tableau, ça je crois bien que c’est gagné et j’en aime l’ambiance, la liberté et la vie qui s’en dégage.
Le marathon, je l'ai vécu comme toujours avec intensité, pleine d'impatience avant que ça commence, une certaine fébrilité comme toujours et une vraie détente quand je m'y suis mise.
Le marathon c'est la maison de vacances que je retrouve avec le même plaisir chaque fois, je prends des nouvelles des autres, certains sont toujours là, d'autres passent plus rarement, certains s'installent et d'autres ne font que passer, j'aime cette liberté. Je prends des nouvelles, j'en donne et je fais le point sur ma vie, sur l'année écoulée.
Une année de construction, une année de consolidation, où chacun a posé ses valises, a bousculé gentiment celles qui étaient déjà posées, où chacun construit avec l'autre, se construit et avance. Un marathon qui m'a permis de faire le point sereinement, où j'ai eu plaisir à partager, à lire et commenter (je n'ai pas fini!) à découvrir les autres, à faire le bilan pour moi et où je me suis trouvée à ma place comme je le suis dans ma vie.


Dernière édition par plumentete le Sam 28 Jan - 12:10, édité 2 fois (Raison : mise en page pour plus de lisibilité et rectification du titre)
avatar
plumentete
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : heureuse attentive

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  Amanda. le Ven 27 Jan - 14:20

Oui, Plume, un marathon où tu es apparue plus sereine, apaisée, heureuse par rapport aux questionnements de l'an dernier.
J'ai été très contente de te lire ! flower
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  July_C le Sam 28 Jan - 11:36

C'est vrai, c'est la troisième année que je participe au marathon...
et je suis tout à fait d'accord avec Amanda... La sérénité semblait bien avoir toqué à ta porte ! J'espère qu'elle s'installera et restera longtemps !
avatar
July_C
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  Escandélia le Sam 28 Jan - 13:01

C'est toujours un bonheur de retrouver et de lire ceux qu'on aime ici, et comme bien d 'autres tu en fais partie, alors j'ai été contente de retrouver sous ta plume, la simplicité de la vie ordinaire, sans fioriture et sans chichi. Une belle sincérité qu t'anime, Plume et ta sérénité nouvelle n'est pas pour nous déplaire, bien au contraire !
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  Pati le Sam 28 Jan - 13:35

il semblerait que ce marathon ait pris forme de bilan pour certains d'entre les participants. un bilan parfois en forme de montagnes russes comme chez manda, ou avec une ligne plus apaisée comme chez toi.

tu sais l'affection particulière que je te porte, plume. celle que je porte à la personne et à sa plume. je me souviens d'un marathon (était-ce le premier, je ne m'en souviens plus), où j'ai découvert une histoire commune, mais vue de l'autre coté du miroir. et malgré cette grande différence de point de vue, une même souffrance, une même expérience.
tes mots ont toujours résonné en moi de façon particulière, ce marathon ne déroge pas à la règle.

c'est sans doute pourquoi j'ai été particulièrement émue de lire ton bonheur actuel, ce tableau d'une famille du coeur, qui te ressemble tant.

contente pour toi, voilà Smile
avatar
Pati
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : mouvante

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  Admin le Sam 28 Jan - 15:27

J'aime beaucoup ce que tu dis a propos du marathon. Ca ressemble en effet à une maison de vacances que l'on retrouve chaque annee avec beaucoup de plaisir flower

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  virgul le Sam 28 Jan - 16:43

Je n'ai pas participé au marathon, mais j'ai beaucoup de plaisir à découvrir vos textes, et le tien n'y déroge pas. Une belle façon de croquer, sans manière et sans chichi, ta famille mosaîque dans laquelle il semble bon vivre, tout simplement.

virgul
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : optimiste

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  Martine27 le Sam 28 Jan - 16:53

Faire le point, c'est tout-à-fait ça !

_________________
Martine27
http://moncarnetamalices.eklablog.com
avatar
Martine27
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Carpe diem

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  Myrte le Dim 29 Jan - 12:09

Encore un texte que j'ai lu avec plaisir. La famille, recomposée ou pas, c'est la famille ! Et tu as l'air d'avoir une chouette tribu ! Merci pour le partage !

Myrte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La famille mosaïque

Message  Nerwen le Dim 29 Jan - 18:54

J'aime beaucoup l'image de la famille-mosaïque, dans laquelle chaque petite pièce, telle un petit carré de céramique,  contribue à l'harmonie et à la réussite de l'ensemble  de l’œuvre. Quel talent
avatar
Nerwen
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum