A. Ouvrir le placard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A. Ouvrir le placard

Message  virgul le Dim 19 Mar - 15:41

Est-ce de l’audace ? Pourtant il en faut encore du courage, même à notre époque, « pour sortir du placard ». Et d’abord, pour en sortir de ce placard, il faut oser y entrer.  Gérer ce tohu-bohu interne, s’effrayer de cette différence, tenter de l’apprivoiser, désobéir à la « normalité », gravir ce chemin pavé de doutes, d’interrogations, de culpabilités, de solitude blafarde, pour enfin admettre, et plus tard, petit à petit, péniblement s’admettre.

Se dire pour soi, j’en suis, mais toujours craindre les regards et les réactions des autres.

Vibrer, et se reconnaître, lorsque Meccano vous transporte au son de « La Luna », savoir qu’il y en a d’autres, pareils et solidaires et qui osent le proclamer.

D’aventures, en expériences, et même d’essais ratés avec l’autre sexe, pour être sûr, d’émois en rencontres, parfois belles mais souvent brèves et décevantes, avoir enfin la chance de trouver l’Autre. Celui qui compte, qui vous fait rêver, qui transporte vos clairs de lune en romance, qui rend à cet attrait mutuel son caractère impératif, son innocence et sa beauté. Parce que c’est lui.

L’Autre qui imprime cette force, cette évidence aussi, de vouloir partager.

Alors, oser ouvrir les portes du placard ? Ce placard où se tapissent toutes les peurs, les aversions, les préjugés et les dégoûts des autres ? Ces portes ouvertes aux déceptions, à la consternation, à la culpabilité des parents ?

Seul, avoir le courage d’annoncer qu’il est heureux et qu’il s’appelle Loucas.

Affronter la première réaction stupidement butée et impulsive de son père, vexé de constater que c’est chocolat pour la sacro- sainte solidarité virile. Comme le grand mâle gris qui se frappe le torse pour effrayer le destin !

Rassurer sa maman, débordante d’amour et d’acceptation, mais déchirée entre le bonheur de voir son fils heureux, le soulagement que le doute s’estompe, et la crainte de l’inconnu, des dangers et des difficultés qu’une telle relation implique.

Puis Loucas, qu’il nous tardait de rencontrer. Tremblant avant d’entrer, qui a dû haïr d’être attendu avec tant de curiosité, et qui comme un étudiant mal préparé, savait d’avance qu’il n’aurait pas toutes les réponses pour cet « examen » qui portait autant sur lui que sur la « situation » !

Depuis, la famille s’est agrandie d’un beau-fils et dix ans plus tard, Olivier et Loucas forment toujours un couple solide et rassurant.

J’ai bien sûr un regret : ma première réaction spontanée, d’un archaïsme imbécile, et dont la force nocive a gommé, à l’époque, mon réflexe de père. Elle n’a pas duré, heureusement. Mais depuis je me méfie. Car même lorsqu’on se prétend large d’esprit, certaines réminiscences ignorées et  incontrôlées, peuvent imposer à d’autres une forte dose de témérité pour les affronter.

virgul
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : optimiste

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Ouvrir le placard

Message  Nerwen le Dim 19 Mar - 18:59

Un sujet grave qui donne du poids à la consigne. Quel talent
avatar
Nerwen
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Ouvrir le placard

Message  Cassy le Lun 20 Mar - 8:15

Tres émue par ton texte magnifique. Sî cette consigne devait exister, c'est bien pour que le lecteur puisse lire ce texte. Je t'en remercie Prosterne

_________________
Soit dit en passant, j'ai beaucoup à apprendre...
avatar
Cassy
Admin

Féminin Humeur : Déterminée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Ouvrir le placard

Message  Myrte le Lun 20 Mar - 8:53

C'est un texte très fort ! S'il est autobiographique il a d'autant plus de valeur.

Heureuse que la fin soit positive et de la leçon que l'on peut en tirer.

J'ajouterais un petit clin d'oeil : "A force de vouloir rentrer dans le moule, on en devient tarte !" (auteur inconnu)

Myrte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Ouvrir le placard

Message  virgul le Lun 20 Mar - 11:10

Très touché par vos commentaires. C'est un texte autobiographique en effet.
J'avais une petite dette vis à vis de mon fils et de son mari, un texte "purgatoire" en quelque sorte.

virgul
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : optimiste

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Ouvrir le placard

Message  Amanda. le Lun 20 Mar - 12:02

Chapeau à toi d'avoir écrit ce texte fort !
Je te recommande chaudement de lire le dernier livre de Philippe Besson " Arrête avec tes mensonges !" qui traite de ce sujet difficile et douloureux. Il y raconte son premier amour "empêché" notamment par ses parents.
Tu me diras qu'il s'est bien rattrapé depuis, mais là n'est pas la question !
Prosterne
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum