A. La Boum d’après.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A. La Boum d’après.

Message  AlainX le Mar 4 Avr - 17:59

La Boum d’après.

Quand j'ai passé le bachot, je portais une paire de souliers à lanières, avec des talons hauts. J'avais mis une robe fleurie, vachement près du corps, et courte. Enfin, courte, juste à la moitié du genou, la minijupe n'était pas encore arrivée. Comme j'avais un corps « avantageux », comme disait maman, on voyait  assez bien mes formes, si tu vois ce que je veux dire. En fait, je voulais épater les copines et aussi montrer à Jean-Claude, dont j'étais secrètement amoureuse, que j'avais du chien, et que, s'il voulait, après les exams, avant qu'on parte en vacances avec les parents, on aurait pu fêter tout ça rien qu'à deux… si tu vois toujours ce que je veux dire… Jean-Claude il était dans la classe d’à côté, mais on se croisait à la cantoche, même qu'un jour il m'avait fait de l'œil. J’avais tout de suite mis Marie-Marguerite dans la confidence, en lui disant que j'avais fait une touche. Ce type était d'une beauté que tu peux pas imaginer. Grand, musclé, brun aux yeux bleus, que même à Disneyland on n'en trouve pas d'aussi chouettes. Marie-Marguerite, avec sa jupe plissée, son col Claudine et ses cheveux tirés en arrière, était raide de jalousie sous son air pincé. Je me demande encore aujourd'hui comment j'avais pu avoir cette nana comme copine. Rien à voir avec moi qui adorais le twist et le rock 'n' roll. Elle en était encore à Tino Rossi, et au mieux elle supportait Marcel Amont, mais pas trop quand même. Comme tu vois, c'était pas le genre à écouter » Salut les copains » !

Le truc que j'avais pas bien réalisé, c'est qu'on était convoqués pour le bachot dans un établissement catho, tenu par des curés cul-serrés. À l'entrée il y avait un mec en soutane qui contrôlait les convocations et il m'a regardé d'un drôle d'œil, avec ma robe moulante et mes hauts talons. Quand je dis d'un drôle d'œil, c'était pas vraiment une allure sévère histoire de montrer qu'il trouvait ma tenue super sexy. Non, il avait une flamme dans l'œil et j'ai compris qu'il venait juste à l'instant de me foutre à poil à l’intérieur son cerveau de malade. J'ai même cru apercevoir un renflement qui soulevait la soutane. Ouais, tu peux te marrer, j’ te jure que j'invente pas.

Finalement le bachot, je l'ai eu les doigts dans le nez. Jean-Claude aussi, mais lui il a évoqué les doigts ailleurs que là où je le dis, et j'oserais pas répéter, c'est trop dégueu. Les parents nous ont autorisé à organiser une Boum pour fêter ça. On est allés chez Roger, qui avait eu en cadeau une chaîne hi-fi, alors que nous on se contentait de notre électrophone Teppaz. En plus, c'était en stéréo. Je te raconte pas comment que c'est qu'on a dansé sur Johnny, Lucky Blondeau, Dick Rivers et Richard Anthony, ajoute à ça des 45 tours de trucs anglais que j'ai oublié les noms, et je t’assure qu’on s’est bien déglingués.
C’est quand Roger a mis « tombe la neige » d’Adamo que Jean-Claude m'a invitée à danser. Il m’a prise dans ses bras et même qu'il a glissé une main jusqu'au bas de mon dos. J'ai senti son haleine super fraiche dans mon cou et puis il a remonté jusqu'au coin de ma bouche. Et là, je sais pas trop ce qui s'est passé dans mon corps, mais j'ai pas pu résister. J'ai légèrement tourné la tête, et quand sa langue s'est infiltrée ce fut la cavalcade dans mon bas-ventre, que je peux pas te décrire tellement c'était fort.

Je sais pas ce qu'il est devenu Jean-Claude. Il paraît qu'il aurait mal tourné. Enfin, c'est ce que prétend ma mère. C'est loin tout ça. J'aurais peut-être mieux fait de rater mon bachot. Au moins je ne me serais pas retrouvée enceinte, vue que qui s’est passé en rentrant de la Boum.

Je suppose que tu comprends maintenant que c'est en souvenir de lui que je t'ai appelé Jean-Claude.
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La Boum d’après.

Message  Sherkane le Sam 8 Avr - 20:46

Une histoire bien ficelée où tout y passe : les chanteurs de l'époque, les curés, les boums et l'imprévoyance de la jeunesse sunny
avatar
Sherkane
Modératrice écriture libre

Féminin Humeur : ....

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La Boum d’après.

Message  Martine27 le Dim 9 Avr - 16:15

Dur, dur !

_________________
Martine27
http://moncarnetamalices.eklablog.com
avatar
Martine27
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Carpe diem

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La Boum d’après.

Message  Nerwen le Dim 9 Avr - 18:20

J'aime beaucoup l'ambiance que tu as su créer et qui me rappelle bien des choses... Prosterne
avatar
Nerwen
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. La Boum d’après.

Message  catsoniou le Dim 9 Avr - 20:12

De bachot, je n'ai point passé, mais certainement flirté sur "tombe la neige" .

Nostalgie quand tu nous tiens...    Plain
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum