A - Arsène Lupinot mène l'enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A - Arsène Lupinot mène l'enquête

Message  catsoniou le Sam 3 Juin - 19:16

L'hiver serait long, il ne faisait que commencer ; j'aurais donc tout mon temps en l'absence des locataires habituels.  Ceux-ci ne reviendraient qu'à Pâques. Excepté les journées ponctuelles  d'entretien, personne ne se hasardait en ces lieux hors pour  le ménage et l'ouverture des fenêtres  par  Marie-Louise.  Elle  était réglée comme du papier à musique : elle n'allait jamais à la maison bleue le jeudi matin.  Voilà qui me laissait toute latitude pour emplir ma mission d'enquêteur patenté.

Au cas où quelque intrus s'aviserait à jouer les trouble-fête, je présenterais ma carte de garde-champêtre. En fait, c'était celle de mon grand-père, le regretté Arsène Loupiot sur laquelle j'avais collé la photo d'Armand, mon grand frère à qui je ressemblais quelque peu.  Il posait en spahi du 1er régiment de blindés -  cavalerie.

Donc, résumons : béret garni d'une insigne avec croix de Lorraine, blouson kaki, badine de chef de char, chaussé des  brodequins de mon  père, ombre de moustache soulignée au charbon de bois :  sans fausse modestie, j'en imposais !

Moi, l'André Loupiot qu'un récente photographie présentait en ridicule premier communiant, me voici promu enquêteur en chef du village de la Mathivie.  La carte officielle  indiquait que son récipiendaire se nommait Arsène Lupinot, né le 17 septembre 1933, ce qui me donnait l'âge raisonnable de 31 ans.  Et ma taille culminait à 1,69 m.

Concernant la réalité, l'entorse était modeste. Mon nom aurait pu être mal orthographié par la Préfecture et 13 ou 31 ans, la différence est minime. Quant à la taille, pas de problème : ne me qualifiait-on  pas de grand échalas ?

Maintenant, concernant la maison bleue, la vérité devait  éclater. Mon père et son avis autorisé - il était  chef d'équipe des cantonniers -  m'avaient mis la puce à l'oreille :

- Ils sont pas clairs dans cette turne, va savoir quel genre de trafic a amené ces bourges à s'installer ici. D'ailleurs, peindre une maison en bleu, ce n'est pas très catholique. 

Et la mère de renchérir :

- Oui,  pas clairs du tout. D'ailleurs, ils ne vont ni à la messe et aux vêpres  et à fortiori à confesse.

- Ça, c'est des gens qui cachent un cadavre dans le placard …  ajoutait ma maman.

Donc, très tôt un jeudi matin du début mars, paré  de ma tenue et de ma carte officielle, je pris le chemin de la maison bleue. D'emblée, un détail  insolite m'interpella : l'échelle appuyée  au balcon  paraissait m'inviter à l'escalade.

Sur la terrasse, mon œil perspicace décela derechef la porte - fenêtre entrebâillée.  Qui donc m'avait précédé ?  Au vu des chaussures abandonnées sur le seuil, je fus saisi d'un soupçon …

A pas de loup, j'entrepris la fouille systématique des placards qui se révélèrent contenir divers objets  hétéroclites mais pas de  cadavre.

Soudain, un bruit déjà entendu - surtout la nuit -  me fit tendre l'oreille.  Serait-ce la Marie-Louise qui aurait changé son jour de ménage ? Apparemment, cela n'allait pas tout seul car elle poussait des cris bizarres…

Ma progression vers le bruit suspect fut malencontreusement perturbée par la chute d'un guéridon garni d'une statuette.

Et là, fantastique surprise, deux silhouettes en tenue légère, très légère pour la saison (!) firent leur apparition :

- N. de D..., qu'est-ce que tu fous là avec mon calot, mon blouson de spahi et les chaussures du père ? Tu vas voir ce que tu vas prendre quand je vais le dire aux parents ! A moins que je te flanque une correction avec la badine …

- Ne nous affolons pas, mon frère,  négocions. Tu dis rien à la maison, et moi, je ne raconte pas dans toute la Mathivie que mon frère risque de faire attraper un chaud et froid à Monique.  C'est-y pas une honte d'entrer par la fenêtre  et  faire le ménage chez  les bourgeois quasiment à poil ?  Et avec la fille de la femme de ménage…

- Bon d'accord frérot, je dirais rien …

- Dernière chose, si vous faites un petit, je veux être parrain !

Edité une fois le 03 06 2017 à 21 h 15
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A - Arsène Lupinot mène l'enquête

Message  Escandélia le Lun 5 Juin - 13:32

Il ne perd pas le nord le petiot !
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A - Arsène Lupinot mène l'enquête

Message  Nerwen le Lun 5 Juin - 14:18

Pas de cadavre, mais... un fantôme ! clap
avatar
Nerwen
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A - Arsène Lupinot mène l'enquête

Message  Amanda. le Lun 5 Juin - 15:18

Quel coquin ce Lupinot !
Un texte rempli de trouvailles, epuis le nom des personnages, l'accoutrement et la chute !
Superbes idées, Cats ! clap
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum