A - zeste de nostalgie une once de savoir-faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A - zeste de nostalgie une once de savoir-faire

Message  catsoniou le Ven 16 Juin - 17:05

Si ma vie était une recette,  ce serait des magrets aux fruits d'automne …  L'automne parce qu'avec l'âge, n'y sommes-nous pas ? Les fruits parce que nous voilà en plein dans la saison et le magret  se déguste découpé en tranches  comme la vie.

Récapitulons les ingrédients. Deux magrets de canard, quatre poires williams, huit figues, douze pruneaux, seize grains de raisin muscat, deux oignons. Et pour corser le tout : sel, poivre, miel, cumin, origan et quatre verres d'eau. Une dose d'armagnac ne gâtera pas la sauce …

Je ne vous infligerai pas la méthode et  les temps de cuisson il va de soi que chaque composant doit, comme à confesse,  attendre son tour pour l'intégration dans  la composition finale. D'ailleurs, celles et ceux qui liront ces lignes pourront choisir entre les diverses méthodes du Net qui, en cette matière, comme en tant d'autres,   a réponse à tout. Ce qui n'interdit pas , bien au contraire d'y ajouter sa touche personnelle.

Il m'apparaît plus utile de faire le lien des ingrédients aux tranches de vie.

D'abord le canard. Je vois encore ces canards dinde mâles  se dandinant, la tête allant d'avant en arrière au gré des pas, traversant les chemins sans se presser. Les canes étaient plus discrètes. Dame, il fallait pondre en des lieux reculés. Les uns et les autres vous eussent fourni des magrets eux aussi discrets …  par la taille !  A ma connaissance, ces canards-là ne contractaient pas encore la grippe aviaire.

Quant aux pruneaux, une voisine - la Maria -  les cuisait au four après le pain et en relative discrétion, on en dérobait  quelques uns.

Idem pour les figues, mais il y  en avait à profusion dans les vignes …  Des longues grappes de raisin  muscat  suspendues à la treille de la grange, maman choisissait les plus beaux grains pour macérer à l'eau de vie.  Un sirop  sucré adoucissait ce digestif servi aux invités de passage.

L'armagnac était contenu dans une curieuse bouteille plate.  Cet élixir était réservé aux hommes.

Bien sûr, en ce temps là, sel,  poivre et oignon   étaient utilisés au quotidien. Quant au cumin et origan, nous en ignorions l'existence.

Question,  la recette du  magret aux fruits d'automne figurait-elle sur les livres de cuisine du début des années 50 ? Quelle importance ? Maman cuisinait de mémoire, peut-être répétait-elle les gestes de sa mère et cela suffisait amplement à nourrir la maisonnée en concordance avec les ingrédients dont elle disposait et surtout avec ses modestes moyens financiers.

Au fil des ans, j'ai appris à faire les pruneaux avec les arbres des fruits que j'ai greffés et je pourrais si cela me chante ajouter des canards aux oies et poules qui sont dans mon parc. Quant aux ingrédients que verger, potager et poulailler ne peuvent fournir, il y  a toujours le marché ou supermarché en capacité de combler la lacune.

Tout au long d'une vie, on apprend bien des choses qui se superposent ou se juxtaposent comme les tranches du magret. Savoir-faire et mémoire contiennent de nombreux ingrédients comme le magret aux fruits d'automne.  

Mais, me direz-vous, n'apprend-on pas à devenir gourmets ?  Sans doute, certainement même !

Ce qui ne saurait se considérer  comme un défaut, voire un péché capital, mais plutôt comme du bon  goût …  
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A - zeste de nostalgie une once de savoir-faire

Message  Escandélia le Sam 17 Juin - 8:20

Tu as tout à fait bon gout, Cats ! La comparaison de ta recette aux tranches de la vie, n'est pas usurpée. Il faut être exigeant en matière de cuisine comme en qualité de vie, et loin d'être un défaut, ce serait plutôt un signe de bonne conduite, pour soi et pour les autres.
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A - zeste de nostalgie une once de savoir-faire

Message  Myrte le Sam 17 Juin - 17:55

C'est vrai que ta recette résume la vie et le savoir-faire s'améliore avec les années. En tout cas, ce magret aux fruits d'automne me met l'eau à la bouche !

Myrte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A - zeste de nostalgie une once de savoir-faire

Message  Martine27 le Dim 18 Juin - 18:29

Un plat sucré-salé comme la vie, ça donne envie d'y planter sa fourchette

_________________
Martine27
http://moncarnetamalices.eklablog.com
avatar
Martine27
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Carpe diem

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum