A - Quand le destin vient à notre rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A - Quand le destin vient à notre rencontre

Message  Mesange le Ven 29 Sep - 0:44

« Longtemps, je me suis couché de bonne heure » aurait-il pu dire avant. Après, ces nuits furent peuplées de cauchemars. Un seul parmi des milliers, touché en son cœur de plein fouet, a réagi et mis en mouvement une chaîne de solidarité. Sur le champ de bataille après la victoire de Napoléon III sur l’Autriche à Solferino, 38'000 hommes blessés et morts, laissés à l’abandon. Du sang, des hurlements d’agonie et une odeur nauséabonde. Un homme debout leur fait face, met en branle les secours, organise la prise en charge des blessés, et crée un mouvement humanitaire fondé sur la neutralité et le volontariat, aujourd’hui mondialement reconnu et agissant dans les pays en guerre ou touchés par des catastrophes naturelles.

Ce personnage rouge ressortant au milieu des figures grises me fit étrangement penser à Henry Dunant. Le rouge du sang trace des coulées sur la terre grise dans la lumière décroissante du crépuscule. Rouge comme la colère et la révolte, rouge énergie poussant à l’action, non pas destructrice ici, mais rassemblant les hommes, les femmes, pour une seule cause. Soulager les blessés, les soigner dans des conditions viables, les assister et, surtout, retrouver la dimension humaine dans la détresse, des êtres qui souffrent et non plus des soldats qui s’affrontent. Parce que la souffrance est universelle !

Quelle incroyable coïncidence entre Dunant et Solférino ce 24 juin 1859 ! Par quel miracle Dunant devait-il se retrouver face à un tel événement ce jour-là, alors qu’il s’y était rendu pour un rendez-vous avec l’empereur dans le but de clarifier la législation sur les cours d’eau et les terres en Algérie. Comme si cette rencontre devait avoir lieu pour révéler la destinée d’Henry Dunant. Un événement d’une intensité hors norme permettant la réalisation d’une grande œuvre par l’impact qu’il a laissé derrière lui. Un traumatisme indélébile, poussant Henry Dunant en avant et lui permettant de trouver la force de persuasion nécessaire pour faire naître le mouvement de la Croix Rouge Suisse.

La vie, parfois, est un insondable mystère. A tour de rôle, chaque personnage émerge de la foule grise. Emerger ne veut pas forcément dire, qu’il faut accomplir de grandes choses. C’est plutôt se connecter tout à coup, au juste moment et avec une précision étonnante, à sa destinée qui l’unit de manière inébranlable à ce qu’il est.
avatar
Mesange
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : ciel bleu, quelques nuages de passage

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A - Quand le destin vient à notre rencontre

Message  Escandélia le Ven 29 Sep - 5:49

Il est excellent et riche ce texte . Autant par son écriture que par ce qu'il nous apprend. Une page d'histoire qui n'est malheureusement pas très connue ou oubliée. Merci à toi de nous la remettre en mémoire.
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A - Quand le destin vient à notre rencontre

Message  Mesange le Ven 29 Sep - 13:03

Merci Escandélia.

Je profite de corriger une erreur: Henry Dunant est un des fondateurs de la Croix rouge internationale en 1863. La Croix rouge suisse a été fondée trois ans plus tard, en 1866 à Berne, à l'initiative du Comité international de la Croix rouge. Elle aura comme but essentiel de « concourir au service de santé de l'Armée suisse et à la protection des familles privées de leur soutien par l’appel sous les drapeaux »2. (Wikipédia)
avatar
Mesange
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : ciel bleu, quelques nuages de passage

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum