A. L’espion qui venait d’hier

Aller en bas

Consigne A. L’espion qui venait d’hier

Message  Nerwen le Mar 27 Mar - 19:28

Il était là, il m’attendait, debout sur le trottoir, les mains dans les poches de son par-dessus droit. La rue baignait dans une clarté bleutée émanant de l’enseigne du bar « Au Blue Diamond » qui était désert ce soir là. Il faut dire qu’il était presque minuit, heure de la fermeture.
Ce qui me surprit chez lui fut son air de relative jeunesse, pas plus de quarante cinq ans, et son extrême élégance. A vrai dire, une élégance d’un autre âge avec le foulard de soie bleu franc soigneusement glissé dans l’encolure de son manteau et assorti au large ruban de son chapeau noir. L’ombre du bord de celui-ci m’empêchait de distinguer son regard.

« Vous prendrez bien quelque chose ? » me dit-il, en se tournant vers la porte du bar.
J’alléguais que c’était l’heure de la fermeture et qu’il n’était pas prudent que l’on nous voit longtemps ensemble, mais il avait déjà poussé la porte. Je le suivis donc à l’intérieur du bouiboui et nous nous installâmes dans un coin de la salle. Il ne se présenta  personne pour prendre notre commande et cela m’arrangeait plutôt.

J’attendais qu’il me remette ce pourquoi j’étais là, à savoir un document top secret sous forme d’une clé USB, contenant des révélations sur un important réseau d’espions russes infiltrés en Europe et qui intéressait fort les services auxquels j’appartenais.  

Il sortit de sa poche une carte routière passablement fatiguée qu’il étala sur la table et une pellicule photo comme je n’en n’avais pas vue depuis des lustres. Devant mon air surpris, il les poussa vers moi et, de l’index, m’indiqua un point sur la carte.
Mon visage devait n’être qu’un immense point d’interrogation, car il précisa : « Là ! »
-Quoi là ?
-La cabine téléphonique.
- Qu’est-ce que je pourrais bien … faire d’une cabine téléphonique ?
-Pour les appeler, dit-il avec un air d’impatience.
-Plus personne ne téléphone à partir d’une cabine aujourd’hui, d’où sortez-vous ?
-Il y a un Minitel dans ce bar ?
- Un Minitel ? Et pourquoi pas un télégraphe Chappe ou même un téléphone à ficelle ? Je rêve… Voilà mon mobile appelez-les vous-même ! »
Je commençais à en avoir par-dessus la tête de cet olibrius et il me tardait d’en finir.
« Vous devez me remettre une clé USB, ce n’est pas compliqué, où est-elle ? Je vous préviens : pas de clé, pas d’argent ! »
Au mot « argent » son regard s’alluma mais s’éteignit aussitôt.
« Je n’ai pas de clé dit-il, d’ailleurs il n’y a rien à ouvrir, ce que vous voulez est sur la pellicule… mais avant que vous puissiez la prendre, il faut me donner le mot de passe et que je le communique à Boris. »
Je ne comprenais rien à son histoire. Qui était Boris ? De quel mot de passe s’agissait-il ? Je commençais à me demander s’il ne se payait pas ma tête, histoire de gagner du temps.
« Prenez mon téléphone et appelez-le votre Boris, je ne comprends rien à votre histoire.
-Je peux avoir un annuaire ici ?
-Un annuaire ?????????? Vous ne connaissez pas le numéro ? De vos propres services ? Mais d’où sortez-vous ? »
Il baissa la tête
« Je crois que Boris n’avait pas tort… je ne suis pas encore vraiment opérationnel. J’aurais dû suivre les séances du R.R.R des Services Spéciaux… J’ai voulu revenir tout de suite dans le service, mais tout est nouveau pour moi, je suis désolé…
-R.R.R. ?
- Redressement et réadaptation en vue de réorientation. J’aurais dû comprendre qu’après vingt ans de confinement dans les services du Dr Stropanov, spécialiste du reconditionnement psychologique des anciens agents de renseignement, j’aurais besoin de temps pour retrouver mon niveau d’avant… »

A cet instant, la porte du Blue Diamond s’ouvrit avec fracas. Trois hommes en  manteau gris firent irruption dans la pièce, l’un d’eux portait une longue blouse blanche sous son manteau. Ils ceinturèrent mon interlocuteur et, malgré ses protestations, l’entraînèrent dehors. Des portières claquèrent et une voiture démarra en trombe… Le chapeau au ruban bleu était tombé sur le sol.

Je le ramassais et machinalement m’en coiffais… Je  me demandais ce que j’allais bien pouvoir raconter à mes supérieurs. Il fallait que je réfléchisse…
D’accord, je n’avais pas la clé USB, mais j’avais toujours l’épaisse enveloppe brune garnie de billets…
« Disparais ! » me souffla le chapeau.
avatar
Nerwen
Modératrice

Féminin Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. L’espion qui venait d’hier

Message  Myrte le Jeu 29 Mar - 10:25

Magnifiquement écrit dans le style pur polar !

Myrte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. L’espion qui venait d’hier

Message  Zéphyrine le Jeu 29 Mar - 11:11

Un vrai polar...plein d'idées géniales! flower
avatar
Zéphyrine
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Méditerranéenne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. L’espion qui venait d’hier

Message  catsoniou le Jeu 29 Mar - 12:04

Ce loustic qui travaillait du chapeau
n'aurait-il pas fait un passage aux PTT à la belle époque
où la France s'enorgueillissait de sa trouvaille : le Minitel !

L'histoire ne nous dit pas si les sbires en blouse blanche
ne l'ont pas enfermé dans une cabine téléphonique
afin qu'il apprenne par coeur tous les noms commençant par R... cheveux

Joli polar avec un brin de nostalgie pour des instruments qu'on a abandonné comme des vieilles chaussettes
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. L’espion qui venait d’hier

Message  Ataraxie le Jeu 29 Mar - 17:52

Histoire intéressante et fort bien construite. Bravo

Ataraxie
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : changeante

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. L’espion qui venait d’hier

Message  Amanda. le Ven 30 Mar - 17:31

Minutieusement construite cette histoire pleine de rebondissements et une chute pas très honnête.... Quel talent
avatar
Amanda.
Modératrice

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. L’espion qui venait d’hier

Message  AlainX le Ven 30 Mar - 18:59

Déjà, j'ai beaucoup aimé le titre…

et l'histoire est bien construite. On a envie d'aller au bout sans ennui…
je propose 100 000 $ pour l'adaptation au cinéma.
De toute façon c'est du blé que j'ai volé… y'a pas de risque !
Soleil
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. L’espion qui venait d’hier

Message  Martine27 le Dim 1 Avr - 18:09

Le pauvre a besoin d'une sacrée remise à niveau effectivement ! Sympa le mélange des technologies de deux âges différents

_________________
Martine27
http://moncarnetamalices.eklablog.com
avatar
Martine27
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Carpe diem

Revenir en haut Aller en bas

Consigne A. L'espion qui venait d'hier

Message  Chloé le Jeu 5 Avr - 12:06

Une atmosphère digne des grands maîtres du genre,  le suspense garanti jusqu'à la fin du récit dans le style du pur polar.  On frissonne en quelques lignes.  Quel talent !

Chloé
Prend ses marques

Féminin Humeur : rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. L’espion qui venait d’hier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum