A. Le miroir aux alouettes

Aller en bas

Consigne A. Le miroir aux alouettes

Message  Amanda. le Lun 11 Juin - 18:23

Je n'aurais jamais du le suivre dans cette aventure.
Je n'aurais pas du.
Je n'ai pas pu m'en empêcher, la tentation était trop forte.
Et comme le meilleur moyen de l'éloigner c'est d'y céder...*

Il m'avait tellement fait miroiter des lendemains meilleurs.
«  Il me l'avait toudi promis... »**

Je venais d'avoir dix-huit ans.

Du coup,  j'étais autorisée à fréquenter le club de jeunes de la paroisse (pas plus tard que minuit!).

Avec ma bande de copains, on y dansait le twist, le rock...
Et à 22h, nous avions droit à un récital d'un jeune chanteur inconnu.

C'était Lui.

Il est revenu plusieurs semaines à la suite, le succès commençait à poindre le bout de son nez.

Il m'a remarquée, nous avons parlé, discuté pendant des heures.
Nous avions absolument tout en commun, un «  idéal » , des passions communes, tellement envie d'être ensemble tout le temps.

Je venais d'avoir dix-huit ans.
Je ne connaissais rien de «  la vie », de sa vie.

Il était grand, beau, intelligent et attendrissant à la fois. Mes copains à côté de lui, me semblaient tellement idiots.

Il m'a fait très vite miroiter des lendemains meilleurs d'une voix ferme et caressante à la fois.

Je venais d'avoir dix-huit ans et je me suis enfuie avec lui à Paris un soir de décembre.

Laissant un vague mot à mes parents désespérés, mais pas d'adresse.

Nous n'en avions pas, lui et moi.
Une chambre d'hôtel, la moins chère, près de la gare du Nord.
Et puis...
Le miroir aux alouettes se fissura lentement.
Lui courait les contrats, se produisait dans des salles obscures et des cabarets de nuit.
Moi, dans la chambre minable, je l'attendais patiemment, désespérément.
Mon bel amant, je l'appris incidemment avait femme et enfants au pays.

J'avais dix-huit ans sonnés, alors je suis rentrée.

Mes chers fils, quand vous lirez cette lettre, je ne serai plus de ce monde.
Cette chose inimaginable que je ne vous ai jamais racontée, vous me la pardonnerez, j'en suis persuadée.

J'avais dix-huit ans et j'aimais Jacques Brel.

Votre Maman qui vous aime.


*Oscar Wilde
** «  La p'tite Gayole »   chanson wallonne de Julos Beaucarne.
avatar
Amanda.
Modératrice

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  Nerwen le Lun 11 Juin - 18:56

Une histoire triste, classique hélas, mais qui n'a pas empêché la narratrice de faire sa vie et d'avoir des enfants qui lui pardonneront, c'est sûr, car ils ont eu, eux aussi, dix-huit ans. Quel talent
avatar
Nerwen
Modératrice

Féminin Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  Amanda. le Mar 12 Juin - 9:53

Le tout est de savoir si cette histoire est réelle...
Ou si la narratrice a voulu monter un canular à ses fils...
Lesquels se sont précipités chez leur grand-mère pour avoir confirmation de la chose... effrayé

Et qui a confirmé l'escapade à Paris mais pas avec le chanteur en question.
Faut pas rêver ! maboul

Tout le reste est véridique, la rencontre et les échanges avec le Grand J. chien
avatar
Amanda.
Modératrice

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  Zéphyrine le Mar 12 Juin - 14:17

Et bien ça alors! Quand tu auras tout dit...Je crois quand même que je vais trouver l'occasion de te cuisiner. Réfléchis
Bravo pour ton imagination de la part des "vieux amants"! R-V à la cave
avatar
Zéphyrine
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Méditerranéenne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  Myrte le Mar 12 Juin - 14:50

La petite alouette a brisé son coeur sur le miroir mais pas ses ailes !

Myrte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Curieuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  Amanda. le Mar 12 Juin - 14:52

Smile flower
avatar
Amanda.
Modératrice

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  virgul le Ven 15 Juin - 11:22

Si on s'en tient à la fiction, quelle désillusion terrible cela a dû être pour cette jeune fille. Brel était laid, mais quelle présence! Quelle personnalité! Une rencontre qui marque.

virgul
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : optimiste

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  Martine27 le Ven 15 Juin - 17:31

Et voilà les grands fils devant une sacrée énigme ! Ta répétition des 18 ans, me faisait penser à Dalida et à sa chanson, bizarre la manière dont l'esprit travaille

_________________
Martine27
http://moncarnetamalices.eklablog.com
avatar
Martine27
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Carpe diem

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  Charlotte le Dim 17 Juin - 11:42

Dis nous tout Amanda ! Ainsi tu as rencontré le grand Jacques . Où quand comment?Tu avais 18 ans tu as été à Paris avec lui? Où as-tu été l'écouter?Il n'était pas beau mais, qu'est ce qu'on s'en fout: il chantait des chansons à donner des frissons partout. Ah quand on n'a que l'amour....

Charlotte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Le miroir aux alouettes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum