A.Mathilde

Aller en bas

Consigne A.Mathilde

Message  Sherkane le Mer 21 Nov - 13:14

Mathilde a 70 ans. Ancienne institutrice et veuve depuis une dizaine d’années, elle se retrouve bien seule dans son petit pavillon isérois. Ses deux enfants travaillent à l’étranger. L’un comme serveur au Canada, l’autre comme informaticien dans la Silicon Valley. Ils ne reviennent en France qu’une seule fois par an et Mathilde regrette de ne pas voir grandir ses petits-enfants.

Mathilde se languit. Elle qui a toujours été de nature battante et dynamique s’ennuie maintenant. Parfois elle pense avec nostalgie au temps où elle se battait pour différentes causes. Cela a débuté en mai 68. Mathilde s’est engagée à corps perdu dans les manifestations avec toute la fougue de sa jeunesse. Elle en avait aimé l’enthousiasme, l’espérance, la liberté. C’est à ce moment-là qu’elle a rencontré Bernard son futur mari. Mai 68 fini, ils ont tous les deux continué à s’investir dans des combats professionnels.

Maintenant veuve, à la retraite, marchant difficilement avec une canne, elle se retrouve un peu cloitrée dans sa maison. Avide néanmoins de contacts, elle s’est mise aux réseaux sociaux et suit l’actualité sociale avec acuité.
L’appel des gilets jaunes l’interpelle, la galvanise. Dans ce mouvement naissant il lui semble retrouver la même liesse populaire qu’en mai 68. Le peuple qui veut faire entendre sa voix. Le peuple qui défie l’état.

Même si elle dispose de revenus corrects et qu’elle ne possède plus de voiture depuis longtemps, elle adhère aux revendications des gilets jaunes. Comprenant que ces revendications sont bien plus profondes que la simple hausse du carburant.

C’est ainsi que le 17 novembre 2018 Mathilde se retrouve au milieu de dizaines d’autres gilets jaunes à bloquer un rond-point stratégique d’entrée d’autoroute.

Mathilde est heureuse. Elle retrouve une atmosphère bon enfant fait de plaisir, de partage et d’échange ! Les clivages tombent, les générations se côtoient. Avec tendresse elle regarde un couple venu avec ses deux jeunes enfants, eux aussi habillés de jaune. Des adolescentes font des selfies. D’autres filment la manifestation et les posent sur les réseaux sociaux. Elle aussi aimerait poster une vidéo pour ses fils à l’étranger. L’un des jeunes prend le temps de lui expliquer la manipulation.

Mathilde rit un verre de vin chaud à la main. Un feu de palettes la réchauffe. Elle est tellement heureuse ! Elle revit. Toutes ces années de solitude se sont envolées. A cet instant présent elle se sent vivre. Elle se sent exister.

Mathilde n’entend pas l’avertissement, les cris. Elle continue de reculer pour pouvoir photographier la scène.  Elle ne voit pas le camion qui manœuvre. Elle ne sent pas le choc et décède sur le coup. Le vin chaud se renverse sur la chaussée. Sa canne voltige au loin.
avatar
Sherkane
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : ....

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A.Mathilde

Message  Ataraxie le Mer 21 Nov - 15:13

Belle page d'Histoire

Ataraxie
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : changeante

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A.Mathilde

Message  FrançoiseB le Mer 21 Nov - 15:33

Un fait d'actualité... J'aurais aimé une fin plus heureuse...

Mais bravo, c'est très bien raconté ! Wink Smile

clap

_________________
Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun, c'est son génie.
(Charles Baudelaire)
avatar
FrançoiseB
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Sereine

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A.Mathilde

Message  Zéphyrine le Mer 21 Nov - 15:36

Oh quelle triste fin!
Mathilde a quand même eu une vie bien remplie et tu racontes bien son histoire. Bravo
avatar
Zéphyrine
Modératrice écriture libre

Féminin Humeur : Méditerranéenne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A.Mathilde

Message  AlainX le Mer 21 Nov - 17:46

J'aime bien la fin, qui démontre l'inanité de ces mouvements démagogiques imbéciles.
Les gilets jaunes font rire jaune… quand ils ne me font pas pleurer…

Anarchie générale avec ses 2 morts, ses 528 blessés dont 17 très gravement, et ce n'est pas fini évidemment…

À l'île de la Réunion, où travaille l'un de mes enfants, c'est l'insurrection généralisée le couvre-feu déclaré. On attend l'armée…
ça fera combien de morts là-bas ?

Quelques écervelés ont craqué une allumette et l'incendie sera partout, bien évidemment au détriment des gens les plus pauvres… comme d'habitude…
lamentable !
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A.Mathilde

Message  Amanda. le Jeu 22 Nov - 10:40

Quel gâchis ! Une belle vie qui se termine ainsi, pour rien !
Tu colles à l'actu, tout en traçant un beau parcours de vie ! clap
avatar
Amanda.
Modératrice

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A.Mathilde

Message  trainmusical le Dim 25 Nov - 22:19

En écoutant régulièrement la radio hier, je me replongeais dans l'ambiance de mai 68, époque où depuis la Suisse, je suivais l'évolution sur des postes comme Europe 1. D'autant plus que je me suis retrouvé dans le quartier latin le soir du 7 mai 1968, instants que je n'oublierai pas, j'étais en souci, et il parait que c'est rien par rapport à ce qui c'est passé d'autres nuits.

Un texte attendrissant, si bien écrit, montrant comme on peut remettre une personne seule en valeur.
Bien sur que j'aurais préféré une fin plus heureuse, mais la réalité est qu'elle n'a pas été heureuse pour ces 2 morts et les nombreux blessés.

_________________
trainmusical te salue Invité et te souhaite de JOYEUSES FÊTES
avatar
trainmusical
Occupe le terrain

Masculin Humeur : à vous de juger :-)

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A.Mathilde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum