L'affaire des bijoux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne L'affaire des bijoux

Message  Escandélia le Mer 1 Oct - 9:21

Bien calé au creux de sa branche préférée, Monsieur le Baron prend de la hauteur.
Il n’est pas plus baron que moi,  son nom c’est Stéphane, (Stephi, comme je le surnomme) mais c’est ainsi que tous l’appellent dans le village : le baron. Ils n’aiment pas ses airs guindés et sa dégaine lorsqu’il conduit sa Cadillac rutilante (qui n’est en réalité qu’un modèle ancien de voiture bien entretenue), ou bien lorsqu’ il se pavane dans les rues du bourg,  sa canne à la main. Il a des airs de baron d’empire disent-ils. Personne  ne veut se compromettre en l'abordant. Pourtant, moi je le trouve très beau. Lorsque je me promène près du vieux chêne où il tient quartier, j’ai le cœur qui bat si vite.  J’aimerais bien grimper là haut moi aussi, lui faire un brin de causette, découvrir les hautes branches et pourquoi pasle septième ciel, mais pauvre Cendrillon, je n’ose.

Les gens disent que de son perchoir, il les espionne. Moi je crois qu’il médite. C’est un poète, un doux rêveur. Il a dans les yeux cette lueur qu’ont les gens de cœur. Il n’est pas comme les autres, ne vit pas comme eux. C’est ce qui les dérange, ces braves gens.
S’il lui arrive d’être témoin de quelques rencontres amoureuses ou de quelques péripéties comme par exemple, les frasques de ses voisins, l’Albert Flambard et le Marcel Pandard, il n’en dit rien à personne. Il est discret.  

Pourtant, une fois, la situation fut grave et faillit mal tourner. Les bijoux de la baronne de la Giromédie, avaient disparu.
Tout de suite les soupçons se sont portés sur le Marcel et sur l’Albert.
Il faut dire qu’ils en prennent à leur aise, nos deux compères !
Toujours dans les affaires, les poches pleines et des  trucs louches sous le manteau. Le lendemain de cette brutale disparition, la boulangère les avait vu en grande discussion devant la gare. Elle revenait de Paris, incognito, où une  aventure galante l’avait retenue? Pendant que le Pompon faisait le mitron.

L’Albert, avait-elle confié à la bistrotière sa comparse de clabaudage, portait une petite valise, d’où il sortit une liasse de billet que le Marcel rangea dans son veston avant de disparaitre le long du quai, dans la brume matinale.
Ne pouvant pas officiellement témoigner, en regard à sa situation, elle s’était arrangée pour que les soupçons se portent sur les deux hommes, et avait laissé planer l’idée que le « baron », perché dans son grand arbre, aurait pu être témoin de la scène.
Naturellement, la police avait mené une enquête, interrogé pendant des heures monsieur Stéphane, qui lui, n’avait rien vu. Les deux petites frappes d’Albert et de Marcel furent convoqués au commissariat, mis en garde à vue, puis relâchés  sans que l’enquête ne révèle leur culpabilité. La boulangère, la bistrotière et même la bouchère ont alimenté la chronique durant des semaines, faisant maintes suppositions, jetant l’opprobre sur la moitié de la commune (et de leurs clientèle).  Cependant, Les bijoux n’ont jamais été retrouvés. L’affaire s’est tassée, le Marcel et l’Albert se sont tenu tranquilles pendant quelques semaines. Mais tout le monde désormais se méfie de tout le monde et c’est depuis ce temps que  Stéphane  est devenu pour tous : « le baron perché ». Avant, ils le surnommaient : le Mistigri.  



avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: L'affaire des bijoux

Message  Admin le Mer 1 Oct - 10:48

Moi aussi je le trouve beau ton baron, et je l'aime en doux rêveur Smile
Histoire très bien ficelée, photos bien utilisées .
Bravo car cette consigne n'est pas facile 10/10

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: L'affaire des bijoux

Message  Amanda. le Mer 1 Oct - 14:53

Oui, très créatif ce texte, à la fois le portrait d'un baron, doux rêveur et puis cette imbroglio avec les bijoux ! Prosterne
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: L'affaire des bijoux

Message  Bruyère le Jeu 2 Oct - 11:00

Moi, je l'aime bien ton baron... Plain
avatar
Bruyère
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : apaisée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: L'affaire des bijoux

Message  Charlotte le Jeu 2 Oct - 11:30

Très bon texte mais tout çà ne nous dit pas qui a volé les bijoux... une pie peut-être ?

Charlotte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: L'affaire des bijoux

Message  trainmusical le Jeu 2 Oct - 18:45

Un beau baron qui sait rester discret, n'est-il pas? Wink
clap clap clap

_________________
Bonjour Invité. Le festoyeur te souhaite un bel automne papy  
avatar
trainmusical
Festoyeur

Masculin Humeur : à vous de juger :-)

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: L'affaire des bijoux

Message  Escandélia le Jeu 2 Oct - 18:57

Et bien oui, il est discret ce baron là. La preuve, il n'a même pas dit aux gendarmes que c'est la pie qui les a cachés dans son nid, juste la branche au dessus de la sienne, les bijoux !Carton rouge pour moi car je n'ai même pas pensé à cette opportunité ! (merci Charlotte)
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: L'affaire des bijoux

Message  catsoniou le Ven 3 Oct - 8:48

Méfions-nous de ce baron aux allures de Sainte-Nitouche rêveuse...
La pie , un de ces quatre, pourrait bien être dévalisée : le larcin serait ainsi utilisé pour emplir le réservoir de la Cadillac à moins que ce soit pour renouveler la garde-robe du seigneur...
Mais chut  OHHHHHH  : n'entachons pas une si belle réputation.
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum