Genèse mécréante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne Genèse mécréante

Message  tobermory le Sam 18 Oct - 9:24


C’était le jour du premier jour
Et Dieu tout nouveau né voulait embellir son séjour
« Quelle chienlit, quel bazar, ma nursery
Est une vraie porcherie.
Terre, mer, volcans, rochers, déserts
Tout pêle-mêle et rien qui soit d’équerre. »
Comme il aimait pétrir, il modela des briques
Des briques symétriques, des briques toutes identiques
Puis il monta un mur, un mur bien rectiligne
Au garde-à-vous les angles et sans détour les lignes.
Droit vers le haut, droit vers le bas, d’un trait à gauche d’un trait à droite
Rien qui déraille et rien qui boite.
Et Dieu fort satisfait d’avoir en ordre tout remis
S’accorda du repos, illico s’endormit.

Passèrent les siècles des siècles
Et le mur demeurait immuable sur son socle.
Un jour pourtant une fissure pointa
En un sourire puis un rire éclata
Alors les briques de s’écrouler
Parfois ça fait du bien de rigoler

Les lignes libérées
Apprirent à zigzaguer
A jouer les herbes folles
A inventer des courbes molles
Une flore tendant ses tiges
Des femmes callipyges
Des fruits et des oiseaux
Des pattes et des naseaux

Quand Dieu enfin se réveilla
De cette vie s’émerveilla
« C’est moi qu’ai fait tout ça, j’suis le roi d’ la création ! »
Allons soyons gentils paix à ses illusions !


Dernière édition par tobermory le Dim 19 Oct - 10:31, édité 1 fois
avatar
tobermory
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : Changeante

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  Invité le Sam 18 Oct - 10:17

Moi qui viens de t'écrire " tu n'as pas participé cette semaine" !!!
Super Tober ! Tout y est : fraîcheur, ironie, absolu respect de la consigne  dans une forme on ne peut plus originale, clair, sans aucune ambiguïté.  Bref ! Tu es le dieu de la dérision et de la création...de rimes.
Mais dis-moi : la nursery... Wink
J'ajoute : je viens de lire tout haut à JM qui te tire son chapeau au passage. On croirait entendre un passage de la Bible dit il  ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  Admin le Sam 18 Oct - 12:52

Le propos de ton texte est très intéressant, j’ai moi aussi beaucoup aimé l'ironie qui se dégage de ton texte.
Par contre je n'ai pas compris l'organisation de ton poème.
Tous les vers vont par 2 sauf le premier. Est-ce voulu?
La première strophe contient beaucoup de vers. Ensuite aucune strophe n'a le même nombre de vers, j'ai eu du mal à trouver un bon rythme de lecture.
Pour finir, les vers de ta première strophe sont beaucoup trop longs parfois.

N'étant pas une pro de la poésie, peut-être quelqu'un pourra-t-il répondre à ces questions:

Y'a-t-il une règle concernant la longueur des vers?
Y'a-t-il une règle de longueur de strophe lorsqu'on décide de faire rimer nos vers?

J'ai beaucoup aimé l'avant-dernière strophe clap

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  Charlotte le Sam 18 Oct - 17:02

J'aime l'image du mur qui s'écroule par ( grâce à)des éclats de rire.
Et dieu dans tout çà? un roi fainéant !

Charlotte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  tobermory le Dim 19 Oct - 10:34

Merci pour vos commentaires.

Yvanne : je connais une nursery mieux rangée que celle-ci Wink

Admin : remarques très justes. Pour le début : j’avais tout simplement oublié le premier vers. Je viens de l’ajouter. Sinon, cette versification ne correspond pas à une catégorie répertoriée. En fait je me suis plus ou moins inspiré de la versification des fables de La Fontaine, beaucoup plus libre que celle des poèmes classiques. Exemple :

Une grenouille vit un boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle et se travaille,


Ici ce sont des vers n’ayant pas le même nombre de pieds qui riment ensemble.

Autre exemple de versification encore plus libre, avec un vers de trois pieds seul de son espèce dans tout le poème :

La cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue


Ceci dit, dans mon texte, la longueur des vers ne répond pas à une intention particulière (autre que de ne pas trop me creuser la tête), sauf dans l’avant-dernière strophe où j’ai cherché davantage de vivacité pour cette apparition de la vie, avec des vers plus courts. Mais je suis d’accord qu’à côté d’alexandrins et de vers de six pieds, l’utilisation de vers de longueurs diverses est déstabilisante.

Charlotte : le rire contribue parfois à faire tomber des murs.
avatar
tobermory
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : Changeante

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  trainmusical le Lun 20 Oct - 1:02

Excellent, quelle imagination.
Il faut du talent, et Tobermory l'a Smile

_________________
Bonjour Invité. Le festoyeur te souhaite un bel automne papy  
avatar
trainmusical
Festoyeur

Masculin Humeur : à vous de juger :-)

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  Sel. le Lun 20 Oct - 13:35

Ah ah, j'aime beaucoup, bravo clap

J'aime en particulier l'image du sourire et du rire qui font s'écrouler le mur:)
avatar
Sel.
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Entre bleu clair et bleu foncé

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  Escandélia le Jeu 23 Oct - 14:10

Nous savons depuis longtemps que tu es un Jean de La Fontaine réincarné et avec cette égratignure portée à l'image de Dieu lui même, tu deviens un pape de la poésie contemporaine !
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  Claudie le Mar 28 Oct - 9:15

Beaucoup apprécié cette "fable" Smile Deux strophes m'ont gênées à cause du temps ? De la rime en A ? :

Un jour pourtant une fissure pointa
En un sourire puis un rire éclata
avatar
Claudie
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Vivre encore et encore

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  tobermory le Mar 28 Oct - 9:26

Merci pour ton commentaire. A quel quel temps penses-tu qu'il fallait mettre ces deux verbes ?
avatar
tobermory
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : Changeante

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Genèse mécréante

Message  Claudie le Mar 28 Oct - 9:38

Peut-être au présent, cela donnerait une force et puissance aux verbes et, en relisant, ne faudrait-il pas mettre une virgule après "en un sourire" ?
Ce qui donnerait une respiration et de la puissance au rire qui éclate.
Ce n'est que mon point de vue of course  Laughing  

Passèrent les siècles des siècles
Et le mur demeurait immuable sur son socle.
Un jour pourtant une fissure pointe
En un sourire, puis un rire éclate
Alors les briques de s’écrouler
Parfois ça fait du bien de rigoler
avatar
Claudie
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Vivre encore et encore

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum