Lettre à Cabu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne Lettre à Cabu

Message  Cassy le Mar 13 Jan - 17:29

À Cabu
Impasse  des Joyeux Drilles
Paradis des Enfoirés
À droite du Père
En face du fils
Au-dessus du St Esprit


Cher Cabu,

Avant de commencer je tiens à m'excuser auprès de toi si par malheur tu ne recevais pas cette lettre. Je t'avoue que depuis ton déménagement, fait, il faut bien l'avouer, dans la précipitation, j'ai comme un gros doute sur l'adresse. J'ai essayé d'être la plus précise possible afin que ce courrier te parvienne, mais j'ai bien peur d´avoir confondu l'impasse des joyeux drilles avec la rue des Morts pour rien. J'espère que le paradis des Enfoirés n'est pas trop encombré et que le pigeon voyageur te trouvera quand même.

Cher Cabu, tu te doutes bien que si je viens te déranger, ce n’est pas pour faire du remplissage, mais pour pousser un gros coup de gueule. Car enfin quoi ! Toi, Cabu, comment as-tu pu croire qu'on pouvait rire de tout??

Sarko, Poutine, DSK, passe encore !
Le pape, le curé de ta paroisse, le rabbin du coin, pourquoi pas !
Le voile intégral, l'islam radical, au point où on en est !
Jésus et Dieu son père, Mahomet, c'était culotté !

Mais… Le  nez de Dorothée.... Qu'est ce qui t'a pris??????
L’idole de trois générations, portée au panthéon par une foule en culottes courtes, dessinée par des milliers de petites mains malhabiles, coloriée par des centaines d’enfants, la morve au leur, de petit nez.
N’y a-t-il pas une limite à la caricature ??? Car avoue-le, il est à peine un peu plus long que la moyenne le nez de Dorothée. Il se fond dans la masse, le nez de Dorothée!

Je ne suis pas sûre que tu te marres en lisant ces lignes, mais après tout, on n’est pas obligé de rire de tout, tant qu’on ne remplace pas le crayon par un fusil d’assaut.

Mon humour est à deux balles (inoffensives) mais mon chagrin immense (et bien réel). Toi, l’éternel ado avec tes chemises à carreaux, tes pulls informes, ta coupe au bol et tes lunettes de premier de la classe. Toi, visage constamment illuminé du sourire de celui qui vient d'en faire une bien bonne ! Toi que je n'ai pas vu vieillir, tu dois pisser de rire à voir comment ils se sont tous levés comme un seul homme, les inconnus, les vedettes, les politiques de tout bord, les grands (et moins grands) de ce monde. Tous ceux que tu as égratignés d’un coup de crayon bon enfant. Ils sont tous venus dire que tes copains et toi, vous ne méritiez pas ça.

Ben non, vous ne méritiez pas ça !

C'est un peu tard, c'est même trop tard pour vos tronches de rigolards, mais pour nous, pour tous les silencieux, les majoritaires, ceux qui ne défilent jamais dans les rues et qui voient une minorité se targuer de nous représenter, c'est d'un réconfort absolu.

Et comme toi et tes copains vous êtes depuis quelques jours injoignables, sans doute hors circuit pour un bon bout de temps, en bas, on va faire en sorte de prendre le relais pour dire à tous les révoltés de ce grand n’importe quoi :

- Passe le message à tes voisins :

Crayon à la main et peur vaincue, il faudra leur dire à tous ces ignorants, à tous ces gens de l’extrême, extrêmement djihadistes, extrêmement racistes, extrêmement de droite, extrêmement intolérants. Il faudra leur dire que, si la connerie n’a pas de limite, alors Dieu, le tien, le mien, le leur, est extrêmement con de laisser faire ça !




avatar
Cassy
Admin

Féminin Humeur : Déterminée

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum