Le pont de tous les dangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne Le pont de tous les dangers

Message  Cassy le Mer 29 Jan - 17:40

« Il suffit de passer le pont, c'est tout de suite l'aventure, allez, viens ! »
Daniel me regardait droit dans les yeux, m’encourageant à avancer sur la passerelle métallique, à quelques mètres au-dessus  du vide.
L’aventure commençait ici, sur ce morceau de ferraille, sous le pont de chemin de fer.
Nous ne savions pas ce que nous trouverions de l’autre côté et peu nous importait, c’était le danger qui nous attirait.
Je fis quelques pas, il y avait encore l’asphalte au-dessous de moi, je l’apercevais à travers la mince grille qui me séparait du sol. Après dix mètres, ce serait le fleuve, et à l’autre bout la récompense : nous aurions affronté notre peur du vide et nous en serions sortis vainqueurs.
Nous avions douze ou treize ans, pas la moindre conscience de mettre nos vies en péril et une imagination débordante. Nous passions la plupart de notre temps libre ensemble, oubliant l’heure, échafaudant des plans, nous lançant des défis, réglant les moindres détails d’une histoire imaginaire dont nous étions les héros.
Nous allions traverser le fleuve en marchant sur cette passerelle, parce que nous avions décidé que ce jour-là, ce serait  l’exploit à accomplir.
A aucun moment nous avons pensé que nous pourrions tomber, être engloutis par les eaux tumultueuses. Nous étions invincibles. Il fallait combattre le vertige, rien d’autre.
Daniel avait quelques mètres d’avance sur moi, il paraissait sûr de lui, il avançait d’un pas assuré en sifflant.
Il se retourna pour voir si je le suivais. Je refusai la main qu’il me tendit. Il était hors de question de lui  laisser entrevoir la moindre faiblesse de ma part. J’allais traverser sans son aide puisque je n’avais peur de rien.
Nous avons progressé jusqu’à mi-parcours. Là, au milieu du fleuve, nous nous sommes arrêtés. Accrochés à la rambarde, nous avons longuement regardé l’eau sombre qui charriait quelques branches et arbustes emportés par l’orage de la veille.
C’était étrange, ce frisson qui parcourait mon corps, un mélange de peur et de plaisir d’être à cet endroit précis. Ce  moment de partage intense avec mon ami d’enfance resterait à tout jamais secret, nous nous en étions fait la promesse, et c’est sans doute ce qui  le rendait encore plus exceptionnel.  
Il y eu un bruit étrange au loin, puis le pont se mit à trembler. Nous sommes restés pétrifiés par la peur, n’osant ni avancer, ni reculer. Je fermai les yeux, pensant ma dernière heure arrivée. Le vacarme devint assourdissant, on aurait dit un tremblement de terre. Nous allions mourir ici dans l’effondrement du pont, le courant nous emporterait jusqu’à la mer et jamais l’on ne retrouverait nos corps.
Et puis je compris ! Là, à quelques mètres au-dessus de nos têtes, le train corail de 14h55 roulait en direction de la gare toute proche.
Le calme revint. Fiers, nous continuâmes notre chemin jusqu’au dernier pilier du pont.
Par la suite, plus jamais nous n’avons traversé ce pont, sans doute avions-nous ce jour-là touché du doigt les limites de notre courage.  

PS: Pour écrire cette histoire, je n'ai eu qu'à faire travailler ma mémoire, voici ce fameux pont de chemin de fer, construit en 1860-1861, par le célèbre Gustave Eiffel.
avatar
Cassy
Admin

Féminin Humeur : Déterminée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le pont de tous les dangers

Message  Nerwen le Mer 29 Jan - 18:12

Tu fais de ce mélange peur/plaisir qui préside à de nombreuses aventures enfantines, un moment unique de complicité avec ton ami d'enfance. J'ai eu beaucoup de plaisir à te lire.  Quel talent
avatar
Nerwen
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le pont de tous les dangers

Message  Sel. le Ven 31 Jan - 14:05

J'avoue que jusqu'au bout du texte (ou presque), j'ai vraiment cru que cette histoire allait mal finir,  Bravo 

C'est vrai que c'est un beau moment de complicité que tu nous racontes là, et tu le fais très bien, on se laisse porter par le texte et on imagine très bien la scène.

 Quel talent
avatar
Sel.
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Entre bleu clair et bleu foncé

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le pont de tous les dangers

Message  Charlotte le Ven 31 Jan - 17:26

J'aime ce texte souvenir de ton enfance avec Daniel.Mon premier ami d'enfance s'appelait aussi Daniel.!

Charlotte
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le pont de tous les dangers

Message  Invité le Sam 1 Fév - 11:38

Une belle histoire d'enfants aventuriers et intrépides comme on sait l'être à cet âge. Jouer à se faire peur, vaincre cette peur qui donne de délicieux frissons et surtout ne pas montrer à l'autre que l'on flanche : qui n'a pas eu ce genre d'expérience ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le pont de tous les dangers

Message  Kz le Dim 2 Fév - 11:53

Ce texte redonne superbement un morceau d'enfance comme nous en avons tous connus. Les sentiments successifs sont magnifiquement décrits et donnent une belle épaisseur à cette histoire d'enfance.  Quel talent 
avatar
Kz
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le pont de tous les dangers

Message  madeleinedeproust le Dim 2 Fév - 12:29

Un très beau texte de souvenir d'enfance Cassy!  10/10 
avatar
madeleinedeproust
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : littéraire

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le pont de tous les dangers

Message  tobermory le Lun 3 Fév - 17:18

Ton texte nous restitue très bien notre enfance, ses émotions, son insouciance, sa gravité et parfois une inconscience qui, devenus adultes, nous fait rétrospectivement frémir.
avatar
tobermory
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : Changeante

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum