A. Claire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A. Claire.

Message  AAnne le Sam 5 Mar - 11:44

Elle est née un mardi et cela a pris tout le monde de court. Même Carole, sa mère.
Ce matin là, c'était un mardi, Carole n'était pas très bien, elle avait négocié pour ne pas aller au lycée. Mais sa mère n'avait pas cédé: "Tu devrais moins manger, tu te sentirais mieux!" lui avait-elle lancé avant de la pousser dehors. Carole était partie en ronchonnant, en plus cette année février a un jour de plus!!! Foutu 29 février!!! Dur dur d'avoir 16 ans en 1972...
Mais décidément elle n'était pas bien! Ces crampes d'estomac!!! Ça passe et ça revient. Elle n'a jamais eu aussi mal! Elle en parle à sa copine Sylvie, qui n'a pas d'avis. Sylvie a surtout des avis sur les garçons.
A la cantine Carole a l’appétit coupé. Là Sylvie la regarde sous le nez: "Tu es vraiment malade alors? Tu crois que tu pourras aller en sport?"
En sport... Pliée en deux Carole se fait incendier: "Bon sang de gamines! Toujours à faire des simagrées!!! Il y en a toujours une pour avoir mal au ventre"
Mal au ventre, oui et puis... Ah, misère! Elle est trempée!!! Elle ne s'est pourtant jamais fait dessus!
Un grand silence est tombé sur la classe. Toutes les filles rendues muettes de saisissement. Seule Sylvie semble avoir compris. Elle hurle au prof médusé: "Mais appelez une ambulance, vous voyez bien qu'elle accouche!!!"
Hein? Accouche? Carole perd pied... Pour accoucher il faut avoir été enceinte, non? Elle a vu ça, pour sa voisine... Il faut avoir un mari, aussi. Non?
Bon. Son bébé sur le ventre, deux heures plus tard elle doit bien admettre que tout ne se passe pas forcément comme pour sa voisine. Pour elle tout est arrivé en vrac. Et il semble bien, d'après le médecin, que ce... séisme, ce bouleversement, ce chambardement, ce... bébé, soit le résultat d'un soirée fort nébuleuse de juin. Une boom au cours de laquelle elle s'était laissée aller, laissée aller à boire un peu trop, laissée allée dans les bras d'un garçon. Mince! Elle ne sait même pas comment il se nomme, ne l'a jamais revu.
Le bébé est magnifique. Comment a t-elle pu l'ignorer? C'est une fille. Comment va t-elle l'appeler? Ses parents atterrés sont muets.Oh, elle l'aime ce bébé, c'est clair!
Oui, oui, Claire, voilà comment Carole a appelée sa fille. Son bébé surprise.
Est ce à cause, grâce, à son arrivée fracassante, à cause, grâce, à l'amour inconditionnel de sa mère, à cause, grâce, au soutien de moins en moins réticent de ses grands parents, ou juste parce que c'était dans sa nature? Claire avait un don.
Elle réunissait les gens. Les collait, les recollait.
Comme Carole et ses parents incapables de se parler de se comprendre avant sa naissance et qui ont trouvé en Claire un terrain commun, un projet à mener à bien. Ensemble.
Et puis 4 ans plus tard, alors que son anniversaire battait son plein, Claire se fendant la tête, amena sa mère affolée à s'adresser au nouveau médecin qui venait de s'installer. Sa fille dans les bras Carole ne vit rien tout d'abord, que le sang, puis elle vit ses mains, si habiles, puis ses yeux, si doux. Il les a planté dans les siens au dessus de la tête de l'enfant et ne l'a plus jamais lâchée. Devenant un père pour Claire.
Le 29 février suivant c'est pour Sylvie, l'amie fidèle de sa maman, sa marraine, que Claire utilisa son don. Elles étaient de sorties toutes les deux, Carole était en voyage avec son mari médecin, Venise... Sylvie, célibataire, toujours à la recherche du prince charmant, tant de souliers essayés, aucune chaussure à son pied, consacrait pas mal de son temps à sa filleule. Ce jour là elles étaient à Paris, elles avaient déambulé, avaient fait les boutiques et Claire s'assit sur un banc, à coté d'une jeune femme fort jolie. Fort jolie et éplorée. Sylvie s'en inquiéta, Sylvie la consola, Sylvie... Se dit que tout comptes faits les garçons étaient forts décevants et cette inconnue fort émouvante. Oui, oui... La chaussure à son pied destinée était un escarpin.
Quatre ans après c'est en faveur de son professeur de latin que Claire fit preuve d'inspiration. La pauvre dame était bien peine. Son métier l'avait dévorée. Tant d'années le nez dans les livres, à fréquenter plus Romus, Romulus, Cicéron et autres Césars qu'elle en avait oublié de vivre. Elle avait vu toutes ses amies se marier, avoir des enfants, mais n'avait jamais remarqué les quelques célibataires disponibles... Et soudain, à l'approche de la quarantaine, son horloge tictaquant de plus en plus fort, elle réalisait qu'elle ne savait pas comment faire, qu'il n'y avait plus d'époux disponibles sur le "marché". Claire ne l'appréciait pas particulièrement, son coté revêche la rebutait mais elle avait remarqué l'agent d'entretien qui rodait dans les couloirs. Toujours quand il y avait latin. Ce 29 février là, à la fin du cours, elle "souda" la serrure de la classe avec de la glu, enfermant son professeur dans la classe. Quand la dame commença à marteler sur la porte elle courut chercher l'ouvrier et les laissa se débrouiller. Le professeur de latin ne fut jamais la même! Souriante et légère, elle pu annoncer tour à tour la naissance d'Adrien, Augustine et Blandine.
Pour ses 16 ans Claire poussa dans les bras d'un CRS, une copine de lycée lors d'une manifestation...
Pour ses 20 ans, profitant de ses dons, elle ouvrit une agence matrimoniale.
Pour ces 24 ans, elle organisa son premier "marché" des célibataires
A 28 ans elle fit appel à un informaticien qui l'aida à créer le premier site de rencontre en ligne. Elle pensait qu'il épouserai sa meilleure amie. Oui, oui... Mais pour lui le don ne fonctionna pas! Son amie rejeta le gars. Elle avait trouvé seule et sans aide, le héros avec qui vivre des aventures. Claire en ce 29 février 2000 ce demandait que faire de ce garçon fort sympa, souriant, avenant... Et c'est lui qui trouva la solution! Lui offrant pour son anniversaire un bouquet et son cœur tout emballé.
Depuis ce jour Claire continue de marier qui veut bien s'assembler et elle a eu avec son informaticien amoureux 4 enfants forts réussis. Le dernier il y a quelques jours. Tous nés un 29 février.
avatar
AAnne
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne, la plupart du temps.

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  Admin le Sam 5 Mar - 12:19

Je trouve la première partie de ton texte, époustouflante. Totalement scotchée à tes mots, et bien que voyant le dénouement gros comme une maison, j'ai été hypnotisée par le rythme du texte et tes mots très très justes.
Je te dis Prosterne Prosterne Prosterne
Dans la seconde partie, je suis gênée par trop de répétitions. Elles sont voulues, pour appuyer tes propos mais à mon sens, tu en mets beaucoup trop. De même je pense que cette partie est trop longue par rapport à la première. Il me semble que 2 ou 3 exemples suffisent à faire comprendre le don de Claire. Je crois aussi qu'après une première partie plus que parfaite, on s'attend à ce que tu nous tiennes en haleine tout le long du texte et on perd un peu le fil de par la longueur de cette seconde partie.

La troisième partie est intéressante, aucune faute dans la forme et le ton, juste un peu déçue par cette fin finalement banale.

Ne prends pas ma critique comme un désaveu par rapport à ton texte parce que c'est tout le contraire. Retravaillé, en essayant de lui donner la même qualité que ton premier paragraphe, ce serait une tuerie  Prosterne  Prosterne
Tu as un énorme potentiel Aanne, le seul petit conseil que je te donnerai c'est de rester concentrée sur l'essentiel des sentiments que tu veux faire passer dans ton écriture, sans à tout prix y donner un sens.  Quel talent


Dernière édition par Admin le Sam 5 Mar - 17:46, édité 1 fois

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  Escandélia le Sam 5 Mar - 14:32

Une histoire hors du commun et qui se laisse lire sans ennui, même si des longueurs apparaisent entre la naissance de Claire et sa situation finale. clap
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  Amanda. le Sam 5 Mar - 17:33

Je partage l'avis d'Admin en restant admirative de ton écriture ! flower
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  AAnne le Sam 5 Mar - 17:58

Admin a écrit:Ne prends pas ma critique comme un désaveu par rapport à ton texte parce que c'est tout le contraire. Retravaillé, en essayant de lui donner la même qualité que ton premier paragraphe, ce serait une tuerie  Prosterne  Prosterne
Tu as un énorme potentiel Aanne, le seul petit conseil que je te donnerai c'est de rester concentrée sur l'essentiel des sentiments que tu veux faire passer dans ton écriture, sans à tout prix y donner un sens.  Quel talent
Je suis ravie! Et j'ai bien conscience des défauts de mon texte. Je crois que j'avais du l'écrire en deux fois. Pour ce qui est du sens... Heu, je crois en effet qu'il prime sur les sentiments. Je réfléchis trop! Ou pas assez.
avatar
AAnne
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne, la plupart du temps.

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  AAnne le Sam 5 Mar - 17:59

Escandélia, Amanda, merci. Je suis touchée de vos compliments.
avatar
AAnne
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne, la plupart du temps.

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  virgul le Lun 7 Mar - 13:56

Je partage aussi l'avis d'Admin, et peut être plus l'aérer aussi. Cependant le rythme soutient ton texte et nous garde en haleine jusqu'à la fin. Content de t'avoir lue.

virgul
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : optimiste

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  AAnne le Lun 7 Mar - 14:33

Merci Virgul.
avatar
AAnne
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne, la plupart du temps.

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  Cara1234 le Lun 7 Mar - 19:25

clap

_________________
Dans la vie, il y a des haut Smile , il y a des bas Sad , moi, je préfère les ébats <3
avatar
Cara1234
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Badine

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Claire.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum