A. 4 sans titres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A. 4 sans titres

Message  AlainX le Mar 31 Jan - 15:58

J'ai posé  sur elle mon regard et aussi la question. Celle que d'aucuns considèrent souvent comme brûlante. celle qui tournait dans ma tête et finissait par m'échauffer les oreilles.
— Est-ce que tu m’aimes, vraiment ?
Et, croyez-moi, j’ai insisté sur le mot « vraiment ».
Elle a fait comme d'habitude, et une fois de plus, cela m'a agacé. Elle a dit :
— Et toi, est-ce que tu m'aimes vraiment ?
Et là je n'ai pas hésité, la réponse a fusé, comme un soir de 14 juillet. On voit la toupie s’élever et tournoyer avec une traînée brillante pour ensuite exploser dans un ciel noir.
— Non ! Pas vraiment ! Tout comme toi d'ailleurs, puisque tu ne réponds jamais.
— Tu veux des preuves ? Des procès-verbaux d'amour authentifié ? Des résultats d'enquêtes menées par des amoureux compétents ? Un sondage d'opinion : l’aime-t-elle vraiment ? : Non — Oui — Ne sais pas.

C’était il y a cinq ans déjà. On ne sait plus revu. Et puis j'ai vu son nom dans les journaux. Elle venait d'épouser un milliardaire. J'ai pensé : est-ce qu'elle l’aime vraiment ?

——————

J'ai posé sur le bureau les résultats des examens qui venaient juste d'arriver. Comment allait-elle réagir lorsqu'elle rentrerait ? Et d'ailleurs, est-ce qu'il ne valait pas mieux dissimuler tout cela ? Qu'est-ce que cela changeait, au final. Quand les dés sont jetés, qu'on constate que le sort nous a été défavorable, il ne reste plus qu'à se retirer du jeu.
Elle avait consacré tant d'années à ce combat. Il était méritoire. Peu de gens persévèrent ainsi à un âge avancé. Je la revois encore, la tête entre les mains, essayant de comprendre. Il est difficile parfois d'assimiler certaines vérités. Je l'ai soutenue du mieux que j'ai pu. Je l'ai encouragée dans ses efforts, malgré les jours de désespérance. Elle consultait des livres et toutes sortes d'écrits, pour se tenir informée. Elle faisait très consciencieusement tout ce que les hauts professeurs lui indiquaient de faire, lui conseillaient pour enfin probablement arriver à se sortir de ce terrible manque qui lui était si douloureux.
Et voilà, ce matin les résultats sont là. C’est terrible quand j’y pense.
Peut-être devrais-je  les lui dissimuler quelques jours encore. Quelques jours de répit. Quelques jours pour garder un peu d'espérance.
Les résultats sont là : à 82 ans, elle a encore échoué au baccalauréat.

————————

J'ai posé sur les nuages mon programme électoral. Ainsi, chacun peut le voir en levant les yeux au ciel. Tous les autres candidats ont des programmes terre-à-terre. Pour en prendre connaissance, il faut baisser la tête. Ce n'est pas ainsi que l'on fait la fierté d'un pays.
Moi, je promets à tous la tête dans les étoiles, une place au soleil, et juste un petit nuage blanc avec mon programme dessus, comme des tables de la loi.
Dieu en personne, qui n’est jamais descendu sur terre, a pu les consulter, lui qui aime sauter  à cloche-pied, de nuages en nuages, juvénile qu'il est resté. Il m'a fait savoir par SMS qu'il était satisfait que je promette le paradis. c'est vrai que c'est lui qui l'a inventé. Dieu est ingénieux, et je suis un génie.
Certains me critiquent, disant que c'est irréaliste. Je rétorque qu'au contraire tout se passera bien, puisque je rendrai le cannabis obligatoire, généreusement offert par la sécurité sociale. Quoi de plus merveilleux aux hommes que les rêves éveillés par la fumée.
Le génie de l’enfumage, je le suis.
Et voici le nouvel hymne national :

« Je ne veux pas travailler
Je ne veux pas déjeuner
Je veux seulement oublier
Et puis je fume »



————————

J'ai posé sur ses lèvres un baiser.
Un baiser qui n’est pas un brasier
Un baiser tout petit
qui ne fait pas de bruit.

Un baiser effleuré.
dans le jardin d'un prieuré
un baiser papillon
dans un champ de grillons
un baiser mouillé
Histoire de dragouiller
un baiser polisson
juste au coin du menton

un baiser possessif
maniaco-dépressif
un baiser sur la joue
qui descend jusqu’au cou
un baiser plus la langue
qui la laissa exsangue
un baiser qui claque
pour casser la baraque
un baiser sans les mains
au parc à Saint-Germain
et un baiser d’amour
et sa rime pour toujours
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  Escandélia le Mar 31 Jan - 17:29

On retrouve bien ta plume, si plaisante, amusante, déconcertante, tout comme peut l'être cet échec au bac à 82 ans !
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  Amanda. le Jeu 2 Fév - 12:04

Quel plaisir de retrouver ta verve dans des textes plus ahurissants les uns que les autres...

Le bac à 82 ans avec lequel nous fait angoisser car on pense à autre chose....
Ton programme électoral et des trouvailles " Dieu est ingénieux et je suis un génie"...

Et le texte final, celui, tu t'en doutes bien, avec mon âme de midinette, mon préféré !

Prosterne Prosterne Prosterne Prosterne
avatar
Amanda.
Modératrice consignes A

Féminin Humeur : résolument drôle

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  Admin le Jeu 2 Fév - 15:36

Ça part dans tous les sens et c'est finalement assez jubilatoire. Dans la seconde partie, on imagine des résultats d’examens médicaux, et tu nous amènes complètement ailleurs (82 ans, rien n'est perdu, il faut retenter sa chance Wink )
Merci pour la chanson, que personnellement j'adore flower

_________________
Bonjour Invité, je suis heureuse de te compter parmi les Kaléïdoplumiens  flower

Admi...ratrice de vos mots!
avatar
Admin
Admin

Féminin Humeur : Concentrée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  catsoniou le Dim 5 Fév - 8:03

J'adore la référence au Bon Dieu...
Question : n'a-t-il pas été le premier démago  ? Réfléchis

Echouer encore une fois au bac à 82 ans ?
J'hésite : crois-tu que je doive m'y atteler ? Réfléchis  Réfléchis
avatar
catsoniou
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  July_C le Dim 5 Fév - 10:55

4 textes qui montrent un peu ce qu'est capable ta plume. En quelques mots, 4 textes qui nous font ressentir des émotions diverses.

De l'échec à la légèreté du sentiment d'aimer, en passant par la surprise... Prosterne Prosterne


_________________

D'une extimité à l'autre...
avatar
July_C
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  Martine27 le Dim 5 Fév - 11:10

J'aime les chutes inattendues et les délires

_________________
Martine27
http://moncarnetamalices.eklablog.com
avatar
Martine27
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Carpe diem

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  virgul le Dim 5 Fév - 13:31

J'ai beaucoup aimé les 2 derniers textes.

virgul
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : optimiste

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  Sherkane le Dim 5 Fév - 19:09

4 parties très différentes. Beaucoup aimé la première avec cette manie qu'on a tous de se rassurer qu'on nous aime
Bien ri à ton programme électoral. Entre nous que nous sommes mal partis pour ces élections!! Je me demande comment cela va finir

Et le poème du baiser. Tout en douceur
sunny
avatar
Sherkane
Modératrice écriture libre

Féminin Humeur : ....

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. 4 sans titres

Message  AlainX le Dim 5 Fév - 19:41

MERCI
pour vos commentaires
je prends plaisir à ce genre de consigne qui permet diverses "variations"
Si vous prenez plaisir à lire !
c'est tout bon !
Alcoolo
avatar
AlainX
Kaléïd'habitué

Masculin Humeur : stable

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum