A. Patients

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consigne A. Patients

Message  Sherkane le Jeu 16 Mar - 20:07

Steeve, 24 ans
Identité : tetra
Accident banal mais la totale

Lit d’hôpital
Opération
Centre de ré éducation

Tetra mais pas pleurnichard
« Passe-moi le sel Ben ! »
Mieux vaut en rire qu’en pleurer
Rien de mieux que l'autodérision

Casquette vissée à l’envers
Rien de mon désespoir vous ne verrez
Pour moi je le garderai

Tetra mais débrouillard
Un rendez-vous qui n’attend pas
Ce soir je pars en cavale
A grandes lampées de vodka

Coma éthylique
Rêve idyllique
La grande faucheuse arrive

Bien loin de l’image des livres
Si frêle mais si forte de son sourire
A mes chaines elle fait la nique

A  côté d’elle sur son biplace
Calé contre son corps enfantin
Au-dessus de la terre je me balance

Tetra mais pas insensible
La chaleur de son corps m’envahit
Son bonnet rouge chatouille ma joue
Jamais je n’ai été aussi libre

Tetra et heureux
Un petit vent frais me caresse le visage
La terre s’éloigne de plus en plus
Dans les nuages nous nous enfonçons


« Ecartez-vous. On va le choquer ! »

Et m…………

Tetra et toujours là !
avatar
Sherkane
Modératrice écriture libre

Féminin Humeur : ....

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Patients

Message  July_C le Jeu 16 Mar - 20:13

J'ai été voir le film lundi !
Au premier mot prononcé, j'ai eu un fou rire nerveux...
Puis toutes ces scènes m'ont rappelée des situations vues, vécues au boulot.
Film d'une sensibilité et je suis contente de retrouver Steeve à travers ton texte...
L'autodérision est une vraie force dans de telles circonstances.
Prosterne


_________________

D'une extimité à l'autre...
avatar
July_C
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Patients

Message  Sherkane le Jeu 16 Mar - 20:25

Merci July de ton commentaire
Un film qui ne laisse pas indifférent et Steeve est le personnage qui m'a le plus marquée. Car il ne dévoile jamais ce qu'il pense, ce qu'il ressent. On sent sa souffrance mais il n'en dit jamais rien
avatar
Sherkane
Modératrice écriture libre

Féminin Humeur : ....

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Patients

Message  July_C le Jeu 16 Mar - 21:33

C'est vrai que ce personnage ne m'a pas laissé indifférente... comme tous d'ailleurs !
Mais lui particulièrement, tant sa souffrance est encore assez à vif...

_________________

D'une extimité à l'autre...
avatar
July_C
Kaléïd'habitué

Féminin Humeur : Bonne

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Patients

Message  Escandélia le Ven 17 Mar - 19:38

Un film au programme que je n'ai toujours pas pris le temps d'aller voir, mais ton poème me décidera surement pour ce WE s'il ne fait pas beau.
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Patients

Message  Escandélia le Sam 18 Mar - 23:04

C'est effectivement un très beau film.
J'avais une petite appréhension au départ, car je craignais que ce film soit triste et douloureux (trop sérieux en somme) et puis je me suis laissée emballée par son humour, étant moi même une adepte de l'autodérision. Franchement je trouve que c'est un des meilleurs films dans la période, j'ai adoré !
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Patients

Message  Cassy le Dim 19 Mar - 0:06

C'est Grand corps malade qui a réalisé le film non?

_________________
Soit dit en passant, j'ai beaucoup à apprendre...
avatar
Cassy
Admin

Féminin Humeur : Déterminée

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: A. Patients

Message  Escandélia le Dim 19 Mar - 9:09

Tout à fait, je crois que ce film est issu de sa propre histoire. Une vraie réussite ! GCM est aussi bon réalisateur que slameur. J'ai écrit mon premier com en sortant du ciné, et ce matin, j'ai encore à l'esprit ce que j'ai vécu comme émotion hier (c'est assez rare avec autant d'intensité).

Ce que que je trouve intéressant c'est qu'après avoir vu ce film on ne peut plus porter le même regard sur le handicap et sur la souffrance qu'il génère. J'avais déjà ressenti cela à la lecture "Du passage se crée" , avec lequel je n'ai pas cessé de faire le parallèle durant toute la durée du film, en particulier lors des douloureuses séances de rééducation.

J'ai trouvé dans ce film plein de courage et d'espoir aussi de la part de tous ces combattants, de l'impossible parfois.
C'est une belle leçon pour nous tous qui nous plaignons pour le moindre petit bobo et qui compromettons notre santé en faisant n'importe quoi avec nos corps, avec nos vies en  prenant  des risques inutiles juste pour la frime, en ne faisant pas attention à ce que nous buvons, mangeons, respirons, fumons, etc...

Avoir conscience que notre santé et notre corps sont les meilleurs garants de notre liberté est une chose  avec laquelle nous ne devrions pas tergiverser et nous dire  finalement que nous avons de la chance qu'il faut seulement en profiter.
avatar
Escandélia
Modératrice consigne B

Féminin Humeur : joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum